Err

UNE REGION MYSTERIEUSE

LA RIVIÈRE DE L'HORREUR partie 4




                                                                        Licence Creative Commons
                  La rivière de  l'horreur de ninourob est mis à disposition selon les termes de la
          
licence Creative Commons Attribution -  Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.
                                                Fondé(e) sur une œuvre à ninourob.
                 Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à ninourob.fr.

                  LA Rivière de l'horreur

                                                        
                                quatrième partie


Mado, nous allons attaquer la sixième partie de la rivière de l'horreur. La carte du scribe N° 2 a été mise sur ce site , c'est elle qui va nous aider à comprendre ce qu'a voulu exprimer ce dessinateur aidé de son frère. Ils ont élaboré une carte pas toujours exacte par rapport à la carte d'état major ,mais pour nous elle reste  suffisante. Tout d'abord est ce que cette carte est originale ? et d'où vient-elle ? Je 
répondrais à cette question ,que celui qui me l'a donné, est maintenant décédé. Elle était insérée dans son livre que j'ai depuis plus de 40 ans. Je la qualifierais de pièce suspecte. Dans les dizaines de livres  que j'ai lu elle apparaît tantôt en couleur, et bien souvent en gris , quelques fois il est stipulé un espèce de (H) en haut est en bas du dessin. Tout ça me paraît bien bizarre. 
De plus il y en a bien plus qui ont circulé  depuis toutes ces années . Alors qui croire dans ce fouillis ?  Baphomet tu vas nous éclairer ,ou tout au moins nous aider.   Je te l'ai dit plusieurs fois, si tes doutes dépassent tes convictions, alors tu n'es pas prêt à recevoir tes pouvoirs. tu as entendu Gégé ? oui , ça recommence .Mado il ne faut plus hésiter , On pose une question et on ne reviens plus dessus, d'accord ? On va essayer. Il va falloir faire des essais pour ne pas  se tromper constamment . Ces deux scribes nous ont parlé, du goundhill et Serrat plazent.

L'arête de la colline porte le nom languedocien de Serrat Plazent (colline aimable), et en même temps le nom celtique de Goundhill, dont Serrat Plazent n'est que la traduction littérale — good (goud), bonne, douce, — hill, colline — Pourquoi les Celtes ont ils nommé cette éminence Goundhill ? Certes  ce n'est point à cause de la beauté du site et de la fertilité du terrain puisque le sol est couvert de bruyères dans toute la pente nord du serbaïrou, tandis que la pente sud, très escarpée, n'offre à l’œil qu'un maigre bois taillis, peu fait pour inspirer aux savants du Neimheid une dénomination aussi agréable que celle de Goundhill. Cette colline, hérissée de roches aiguës , ne pouvait donc être aimable et douce, que parce qu'elle rappelait aux Gaulois la bonté de la providence Divine, distribuant avec abondance, à son peuple,l'aliment essentiel, l'épi de blé. voyez comment s'expriment nos deux poètes. Leurs sous entendus font partie intégrante de leur codage. Mado on nous parle du Goundhill, puis soudainement on nous parle du Serbaïrou ! Oui je m'en suis aperçu juste maintenant. « 
Certes  ce n'est point à cause de la beauté du site et de la fertilité du terrain puisque le sol est couvert de bruyères dans toute la pente nord du serbaïrou, tandis que la pente sud, très escarpée, n'offre à l’œil qu'un maigre bois taillis, peu fait pour inspirer aux savants du Neimheid une dénomination aussi agréable que celle de Goundhill » . Donc Gégé , si je comprends bien, la qualification  attribuée au Goundhill s'appliquerait aussi à la colline dite du Serbaïrou."chut" parle moins fort.
La fatigue se fait bien un peu sentir en grimpant sur les flancs du Serbaïrou par les sentiers peu fréquentés, —
 to swerve ( souerve, grimper,— byroad  (baï-rôd), chemin peu fréquenté — ; mais on est largement dédommagé, lorsqu'on est en présence du travail gigantesque fait par nos ancêtre .C'est bien là, un travail de géants. h.b  C'est  le travail de cette communauté  dite avant celle de l'âge  de la pierre polie. Parce que nous voyons mal un druide soulevant des masses pareilles. « ... Ces monuments de pierre ,nous l'avons déjà dit, ne sont pas plus Celtique que Druidique Les Celtes, peuples qui occupèrent une une partie de la Gaule, plusieurs siècles avant l'ère chrétienne,sont tout à fait innocent des constructions mégalithiques.  h.b . « Ils les trouvèrent toutes faites lors de leur immigration, et, sans doute, ils les considérèrent avec autant d'étonnement que nous. Ils en tirèrent parti, lorsqu'ils  leur parut avantageux de les utiliser. Quant  aux prêtres de ces peuples anciens, quant aux druides qui cueillaient le gui sacré sur le chêne, ils accomplissaient leurs cérémonies dans le fond des forêts ; Or, jamais dolmen ne fut bâti au fond des forêts ; tous les monuments de pierre qui existent aujourd'hui se dresse dans la partie découverte du pays. Il faut donc renoncer à l'antique et poétique aperçu qui fait des dolmens les autels du culte religieux de nos ancêtresl'homme primitif  par Louis Figuier.  Tu vois Mado  grâce à nos deux sorciers nous nous améliorons de plus en plus , et bientôt nous serons l'égal de l'instituteur de Rennes les Bains. Gégé la préoccupation de nos scribes ,ont été comme le dit si bien Henri Boudet , les monuments mégalithiques de Rennes-les-Bains, objet premier de nos recherches. Pour Henri boudet ,sa première préoccupation était d'écrire son livre sur la Langue Celtique et de le rendre le plus opaque possible ,en utilisant comme toujours une foule d'allusions  et de sous entendus qui freineront sûrement notre avancée pour atteindre le but que nous nous sommes fixé. Mais  les allusions dont nous parlons peuvent aussi bien se retourner contre  leurs Créateurs, ce qui nous permettra sûrement avec l'aide de nos sorciers malgré les embûches, de parvenir  à nos fins. Comme nous le savons tous, les peuples anciens, quand je dis ancien c'est probablement avant l'époque mégalithique, c'est-à-dire l'époque Néolithique. C'est à peu près l'époque où les hommes ont commencé a se servir d'outils de pierre. Alors si nous trouvons des monuments mégalithique dans une région ,cela veut dire qu'il y avait là des peuples habitant la région. Que leur communication se faisait à cette époque par signes, et certainement par grognements successifs. Mado tu as très bien parlé, alors maintenant parlons un peu de ces Redones. Ceux qui nous intéressent sont les Redones qui ont crier haut et fort, leur souhait de créer un Drunemeton  ou Cromleck central dans le midi de la Gaule pour les travaux de leur illustre assemblée . Alors devant ces pierres savantes ils ont expliqué que cette demande devait être suivie d'une mise en oeuvre immédiate. C'est ainsi que fut créé après réflexion ,l'immense Cromleck de Règnes de seize ou dix-huit kilomètre de pourtour.
d'ailleurs Strabon, dans son histoire des Galates ou Tectosages asiatiques, rapporte que le peuple gaulois possédait toujours un « drunemeton » ou cromleck central. Donc Gégé il doit y avoir un menir dans le Cromleck de Règnes qui contient les informations qui nous manque , dû au silence de ces peuples si secrets. Nous comptons bien récupérer ces données ,pour nous en servir par la suite. Bravo mes enfants ,continuez à faire confiance à votre logique. C'est pas toi qui me parle ou c'est ces sorciers qui nous félicitent . Gégé appelle le Baphomet pour qu'il nous renseigne. D'accord.
Baphomet c'est toi qui nous a parlé  ? non ! Ce doit-être les mystiques qui vous montrent leur contentement. Alors mes agneaux restez calme et continuez à formuler vos hypothèses. Vous aurez certainement des nouvelles de ces illustres entités. En parlant du Cromleck , notre scribe nous éclaire sur le fait que celui-ci se trouve au confluent du Rialsès avec la Sals . Le Rialsès — real (rial), réel, effectif, — cess, impôt, — coule du levant au couchant , dans un vallon dont la terre fertile pouvait certainement permettre aux habitants de fournir l'impôt dont les Celtes frappaient les terrains d'un facile produit. Encore un bel exemple de sous entendu. On nous parle de cromleck, puis soudainement pour une raison qui nous échappe ,on nous dit avec certitude que les Celtes payaient des impôts pour certaine partie de leur terrain. Comment peut-on parler de problèmes d'argent, alors qu'à cette époque il n'y avait pas d'écriture . Le peuple  apprenait uniquement de mémoire  les coutumes  de l'ensemble des populations, dirigé par le Neimheid. Celui qui avait décidé de s'élevé au dessus de ses semblables n'avaient aucun autre moyen  que d'apprendre ses devoirs s'il en avait par cœur. Mado , il se peux, que certains terrains fussent doté de richesses dans leur sous-sol. et qu'à partir de ce moment là ces terrains devenaient de plus en plus recherché et coûteux. Mais d'après les écrits du scribe ces terrains se trouvaient en dehors du cromleck. Souvenez-vous ( à l'entrée du cromleck ) Le seul terrain renfermant en son sein une structure mégalithique est et sera toujours le terrain où se trouve la peyre-dreito  en face du rocher du roi. La peyre-dreito nous en avons déjà parlé. inutile de revenir sur ce que d'autres bien plus versés dans les civilisations mégalithiques nous ont légué. Monsieur Louis Figuier dans son ouvrage  " Le comté de Razés" érudit faisant partie de la société des arts et des sciences de Carcassonne, Ancien conseiller Général de  l'Aude, et ami d'Henri Boudet inventeur de la vraie langue celtique et le cromleck de Rennes les Bains. Fait par ses actions partie intégrante du mystère de Rennes-les-Bains, et de toute la région en générale. Gégé, il va falloir se décidé à parler de cette fameuse carte qu'aurait dessiner E. Boudet.
D'abord  il va falloir séparer le chaudron de la carte ,et le présenter à nos lecteurs. 
 
                                                                                           
        
                  Je vous présente le chaudron de Rennes-Les-Bains.

Nous remarquons tout de suite que le Goundhill est dissocier sur la carte d'avec le serbaïrou . alors que dans ses écrits h.b nous dit ceci ; 
« Certes  ce n'est point à cause de la beauté du site et de la fertilité du terrain puisque le sol est couvert de bruyères dans toute la pente nord   du
serbaïrou, tandis que la pente sud, très escarpée, n'offre à l’œil qu'un maigre bois taillis, peu fait pour inspirer aux savants du Neimheid une dénomination aussi agréable que celle de Goundhill » . Nous voyons bien que le curé associe très facilement le Goundhill au serbaïrou, donc le chaudron se trouve bien sur le Serrat plazent ou Goundhill.


           Le bras du diable tenant son Goundhill ou Serrat plazent

A gauche la flèche montre le petit diable, la flèche du haut ,montre  le bras qui tient le goundhill . Bien sûr des mauvaises langues diront que c'est probablement une vue de l'esprit. Hein Mado , oui Gégé tout à fait. Oui mais c'est la représentation qu'en à fait E. boudet. C'est pourtant une réalité puisque nous pouvons l'admirer tranquillement depuis chez soit. De plus le ruisseau du goundhill alimente en eau cette  parcelle de terrain , ce qui crée des formations karstiques dans le sous sol ,propice aux grottes et aux gouffres  et,  aux réunions spéciales de personnages peu fréquentables comme par exemple quelques ecclésiastiques" . D'ailleurs ces ramassis de personnes louches adorent  les cryptes et ce genre d'endroit. Gégé, oui nous devons trouver un roc qui sonne juste ,un roc me dis tu encore ? Oui Ne sommes nous pas des musiciens ? Par ma foi oui surtout en longeant ces blocs qui résonnent au passage du vent brûlant qui traverse nos campagnes. Pourquoi parles-tu de cette manière ? Mais ma chère je parle tout ce qu'il y a de plus normale. J'ai cru comprendre dans le fond et la résonance du timbre de ta voix une intonation que je qualifierais  de Baphométiste. Je t'en  prie ma chère, laisse le Baphomet où il est ,car il nous faut continuer à expliquer à nos lecteurs la suite d'ailleurs très intéressante de cette carte magnifiée par tous. Il y a quelques fois des coïncidences qui sont vraiment incroyable. Ah bon ! Oui, mado figure toi que dans la décharge sur une palette j'ai vu écrit dans un style particulier un chiffre sur un ballon qu'un enfant montrait à tout le monde et ce chiffre était le N°228  Alors dans ma précipitation j'ai ouvert le livre de Boudet à cette page. « En examinant la carte de Rennes-les-Bains, on peut facilement suivre les contours dessinés par les aiguilles naturelles ou artificielles, Leur position y est marquée par des points rouges pour les ménirs qui existent encore, et par des lignes également rouges pour les crêtes où les ménirs ont été renversés en majeurs partie ». h.b Mado , Je vais être obligé de gommer les cartes que j'ai disposée sur mon site, pour ne laisser que celles qui sont coloriées. Gégé, oui , et les Crossés, ils sont bien sur le territoire de Montferrand ?  Oui mais ne t’inquiète pas nous allons ensemble voir ce qu'il en est exactement . A mon avis ,ce doit-être un terrain rempli de blocs qui ont reçu gravé sur leur paroi des croix Grecs. Mado, nous somme bien à la maison ?  bé oui ! je pense ,pourquoi ? Parce que je vois la poupée à tes pieds  où ça ? là ! Baphomet que fais-tu là ? je tenais a vous remercier d'avoir éclairci tout seul le problème de la vérité sur le livre de l'Abbé boudet en ce qui concerne la carte jointe dans son livre. Mais vous Savez qu'il y a d'autres problèmes bien plus importants que cette histoire de carte . Actuellement vous êtes toujours dans la salle circulaire . Nous allons ensemble rejoindre la voie des sources chaudes pour éclairer un certain nombre de faits idéalisés mais perdu dans les décombres du temps . Est-ce que vous êtes prêt à me suivre ? Mais Baphomet ,il y a deux secondes nous étions moi et mon Gégé à la maison, comment se fait-il que nous soyons tout d'un coup avec vous dans la salle circulaire ? Parce que vous n'avez pas encore saisie  la façon de vous déplacer dans le temps . Vous êtes habitué a vous déplacer sur la terre ferme, mais non en esprit comme nous le faisons depuis des millénaires, et pour vous le prouver les mystiques qui vous ont fait confiance vont à plusieurs reprises vous montrer durant votre voyage dans le passage des sources chaudes , comment vous déplacer naturellement dans les différents endroits que vous allez visiter. 
Aller, venez, nous allons nous rendre en esprit à la Ferrière. Je vais vous faire voir, comment Les gens à une époque reculé, ont par leur science et leur savoir-faire, réussi à transformer un vil morceau de fer, en une magnifique œuvre d'art. Nous pouvons entendre dans ces forges Catalanes les marteaux frappant la matière première en l'obligeant à prendre la forme que ces travailleurs avaient décidé de leur donner. Boudet ne nous dit-il pas dans son mémoire," Au sud du Goundhill, le regard est arrêté par la montagne de Garrosse-- garous (garence), salé. Une ligne horizontale traverse sa pente du nord : C'est le chemin conduisant en ligne directe à Sougraines et à la fontaine salée, où la rivière Sals commence son cours. Aux pieds de la Garrosse, se déroule un tout petit vallon arrosé par le ruisseau de Goundhill ; et sur les bords de la Blanque, une métairie fixe l'attention. La bergerie placée tout près de la maison d'habitation, est bâtie sur les fondements fort anciens d'une forges dont les marteaux étaient certainement actionnés par un moteur hydraulique, comme dans les forges dites catalanes. On peut aisément s'en convaincre par l'inspection de la voûte surbaissée, qui laissait à l'eau du bassin supérieur un écoulement facile dans la rivière. Un gué fort commode existe en cet endroit. Cette métairie est connue sous le nom de la Ferrière. H.B .   Mais avant de nous rendre à la Ferrière, Mado a décidé de préparer un repas simple , frites, viande hachée. Nous en sommes au café quand soudain on toque à la porte ! C'est moi Max j'ai des nouvelles pour vous. Salut Max, comment vas-tu ? Je vais bien merci. Les gendarmes ont découvert un corps mort sur le col de la Sals ,C'est un certain Mache Albert, berger . Ils l'ont retrouvé déchiqueté le crâne défoncé tout prés de la Sals. Ils m'ont dit qu'ils allaient venir vous poser des questions . Tu sais max , oui , Nous les avons déjà vu les gendarmes, Ils étaient à la poursuite de ce berger. Ha bon ! Oui figure toi que ce type était bizarre il est venu toquer à notre porte ,puis en ricanant il nous a dit Je 
voulais vous dire juste que..ah ah ah.c'est pas vrai, salut les Bize. C'est ce que  ce berger nous à dit avant de partir. Mais il nous a dit aussi qu'il avait vu tout ce qui s'était passé sur le col de la Sals, alors! Tout ce qui c'est passé ? oui, Mais ils vont finir par tuer tout le monde dans cette contrée ! Bon on verra  bien ,nous on a pas que ça a faire . Aller max à plus . Tient voila les Gendarmes qui arrivent . Bonjour madame Bize, bonjour messieurs, nous avons appris la nouvelle. Madame Bize, l'autre jour nous n'avons pas réussi à retrouver le berger. En fait il n'avait pas de domicile fixe, et il ne venait pas de notre région .Vous dite qu'il avait vu tout ce qui s'était passé  au col de Sals ? Oui mais après il nous a dit  ceci , 
       
Je 
voulais vous dire juste que..ah ah ah. c'est pas vrai, salut les Bize . De plus , nous lui avons dit de venir vous voir, et surtout d'arrêter de mentir à tout le monde. mais il paraissait très énervé
 . Ce qui nous a surpris c'est la fin de son discours " salut les Bize "  ça sous entendait qu'il nous connaissait , hors nous ne l'avions jamais vu ni avant ni après la mort de la boulangère. C'est un vrai mystère. Vous savez messieurs nous sommes très inquiet, parce qu'après tout nous l'aimions bien Marie la boulangère. Vous Monsieur Bize ,vous ne l'aviez pas connu cet homme ? Non pas le moindre du monde. Pourtant lui avait vraiment l'air de vous connaitre , puisqu'il s'est rendu à votre domicile. Je ne sais vraiment pas quoi vous dire , peut-être qu'à la suite de cette enquête nous en serons plus. Vous devez vous mettre à la disposition  de la justice  comme témoins principales.  Les voilà parti , j'ai comme l’impression qu'ils nous ont dans le collimateur. Ecoute Gégé, nous dans cette histoire nous n'y sommes pour rien , C'est à eux à démêler cette histoire  .Finalement nous n'avons pas prit notre café . Je pense tout d'un coup, s'il était berger, où sont passé les moutons ? et à qui sont-ils ? Il n'était peut-être pas plus berger que gardien de moutons ! Mado quelle était sa véritable identité à ce berger ? Demain j'irais voir les gendarmes , parce que cette histoire me parait des plus louche. Non je vais les appeler au téléphone. Allô la gendarmerie ? Oui, c'est madame bize. Mon mari et moi même nous pensions que peut-être cet homme que vous avez trouvé mort au col de la Sals , n'était pas du tout berger ? et qu'il cherchait  peut-être quelque chose de particulier? Nous avons des nouvelles à vous communiquer. Ce personnage n'était pas seul, Ils sont venu à deux , l'autre son copain est actuellement entendu par nos services. Apparemment se sont des chercheurs de trésor. Ils sont tous les deux en provenance de Béziers. C'est tout à fait par hasard qui ont vu votre baraque sur la décharge. Alors pour le moment ne vous en faites pas trop . Nous vous contacterons s'il y a lieu. Bravo les Bizes,  vous avez réussi votre premier examen, donc vous possédez un premier pouvoir. Plus tard vous aurez l'occasion de vous en servir à votre guise . Que dis-tu mon Gégé ? rien , je vais faire un petit somme parce que j'en ais bien besoin. Ils ont encore parlé ces mystiques. Ils vont nous rendre malade. Maintenant je vais étendre mon linge, parce qu'avec tous ces événements on a plus le temps de s'occuper  de sa maison. De toute façon j'en ai marre de ces histoire de fous. J'ai entendu dire derrière les tas de détritus ,que pour rejoindre la crypte des quatre curés ,il fallait passer par la colline du serbaïrou . Tu as entendu Gégé ? Oui ,  je vois ma petite femme qui étend
le linge dehors. Je vais la rejoindre après le café. Mais avec qui parle t-elle ?  dans la cuisine où je me trouve, le café va bientôt être prêt . Bon je vais rejoindre ma petite femme sur la décharge. Mado, Oui, que se passe t-il ? J'ai entendu quelqu'un qui m'a adressé la parole. Que disait-il ? Qu'il fallait passer par le serbaïrou pour se rendre dans la crypte des quatre curés. Mais sur cette colline il n'y a rien, aucun passage. Ce après-midi je me rendrais dans le coin, en fait c'est en face de la Borde neuve. La seule entrée qui existe est par la mine de 
jais. Il y a deux entrée pour les mines, elles ne sont pas très loin les unes des autres. Mais une est victime d'un effondrement de la galerie, quant à l'autre elle se termine par un puits vertical qui en empêche le passage. Notre scribe n'en parle pas , donc elle présenterait un sérieux avantage. De plus dans la région il y a beaucoup de départ de cavité qui ont été élaboré dans les siècles précédents et qui ont servi pour l'exploitation de minerais de toutes sortes ex: mine d'or, de cuivre,  d'argent,  de Kaolin etc. Gégé, notre scribe n° 1 soit hb ,nous parle de choses très intéressantes en ce qui concerne les mines , bien sûr notre ami Boudet nous parle d'un parfait inconnu J. de Maistre, « les dialectes, Les noms propres d'hommes et de lieux me semblent des mines presque intactes et dont il est possible de tirer de grandes richesses historiques et philosophiques . »  Mais le dialecte Languedocien parlé dans nos contrées, ne paraît pas une voie bien sure pour que l'on puisse, en la suivant ,conserver l'espoir d'arriver à un résultat important. Donc les mines de la région ne sont pas bien sûres. Surtout les mines de la région de Rennes les bains. Néanmoins cette voie nous l'avons suivie avec patience, dans la ferme persuasion que la providence Divine dirigerait nos pas et nous permettrait d'atteindre au but de nos efforts. Mado ensuite il nous dit avec le plus grand sérieux .bla, bla, bla... toutefois il ne fallait pas se livrer pleinement à l'imagination, et dans l'intention de nous convaincre  nous-même de la réalité de ce rayon ,ou lumière,propre à éclairer les temps Gaulois pour expliquer la signification des monuments mégalithiques de Rennes les Bains, objet premier de nos recherche. Gégé, il faut se rappeler que  des mines ou plutôt des entrées ou excavations existent tout près de la région de Rennes le château. et qu'il n'y a pas besoin d'élaborer des plans gigantesques pour arriver à trouver ces Mines jusqu'alors inconnues. Mado tu t'exprimes de plus en plus scientifiquement ,en fait comme un érudit. Se sera confirmé par les mystiques ,qui ne vont pas tarder à se manifester. Tu sais Mado , on parle beaucoup de cavernes de mines, mais aussi et c'est le plus important, d’abîmes horribles et profonds dans lesquelles ont été entraînées  certaines tributs. Elles se sont livrées au pillage dans ces gouffres insondables et dangereux, Mais sans doute, sans espoir de retour. Ceux qui tombent dans ces gouffres ne reviennent pas.



                Gouffre du serpent sur le territoire du Bezu


          QUI SONT-ILS CEUX QUI CONNAISSENT                         CES CACHES  SI  RECHERCHÉES ?


                 ASKENAZ      :         RIPHATH       :   TOGORMA 

                              
 
Leurs     tombeaux    sont   des   bornes,                                         Ils  font   partie d’un  Immense    Réseau                                       Qui  reste la   propriété  du  NEIMHDEIH.


              ASKENEZ   :  Un   des  tout  premier chef  qui récupéra les 
                                                  cendres de la reine

                             ASCH  -  cendre,  QUEN  -  reine,   HER   -  ici.      
    
              RIPHATH    :    Un  des  tout  premier  chef qui  osa                                                            descendre  dans  les  entrailles  de  la  terre. 

                              RIP   -   déchirure,      HEATH    -  lande,  

     
        TOGORMA    :    un des  tout  premier  chef  qui  réussi  a                                                    réunir  à  Lui   « ASKENEZ  ET  RIPHATH ».  

                               TO  -   vers,    GO    -   aller,    MA  -  (me)   :   mo


Qui a parlé de nouveau ?  attention , ce sont les Mystiques qui nous ont envoyé ce message. Tu sais Gégé ce n'est pas nous qui écrivons ces lignes ,mais les entités qui essaye de communiquer avec nous.

Mado , J'entends quelqu'un qui me dit ,ce que vous cherchez n'est pas une Crypte , c'est une déchirure dans la croûte terrestre qui date de l'époque Néolithique et même bien avant. Comme tout le monde le sait ,en géologie les époques se compte en millions d'années..Elle part du milieu des Pyrénées et  va aboutir en passant par des profondeurs inouïes sous le plateau pyrénéen puis passe part la région de l’Aude et tous ses environs créant les sources chaudes que nous connaissons  cette fracture atteint par endroit la caldeira d'un volcan. Ces sources passant à proximité des roches en fusion remontent à la surface en se refroidissant plus ou moins selon les endroit de leur sortie de terre. La région volcanique qui nous intéresse ne s’arrête pas soudainement au golfe du lion , mais continuent de façon à pénétrer  dans les nappes des Corbières, et traversent le bas Languedoc. 

Tu entends ça Gégé, notre scribe Henri Boudet nous parle dans son oeuvre de ces sources qui guérissent toutes les maladies du moment. Nous allons commencer par les sources froides du Cromleck de Rennes les Bains. Il nous dit , 

 
« Il est tout à fait remarquable, que l'enceinte du Cromleck de Rennes les Bains, enferme toutes les sources minérales; Chaudes et Froides de la contrée. Les Celtes avaient  les fontaines en grande estime, et ils avaient dû être tout heureux de rencontrer un pays, se prêtant parfaitement de lui-même à la construction d'un monument celtique complet sous toutes ses faces. Les fontaines enfermées dans l'enceinte du Cromleck sont fort nombreuses: trois sont thermales à des degrés divers de température. La source dite du bain fort, possède une température de + 51 degrés centigrades, tandis que les deux autres, dites de la Reine et du bain doux, atteignent + 41 et + 40 degrés centigrades. Il est facile d'apprécier la profondeur extrême du siphon amenant à la surface de sol cette eau minéralisée et élevée à ces degrés de chaleur. bla. bla. bla. En ce qui concerne la source du bain fort le point de profondeur extrême du siphon serait à peu près à douze cent trente mètre, abstraction faite cependant de toute déperdition de chaleur produite par des causes secondaires et accidentelles.» h.b

Gégé tu vois que l’abîme ou le gouffre provenant du tréfonds de la terre où sont entassé les squelettes de ceux qui étaient là pour protéger le site ,avec toutes les richesses qui s'y rattachaient , ont par leur sacrifice atteint la mort , seul récompense de leur dévotion. 
                                           
Salut Gégé, Tu as bien dormi ? Oui  mon amour, J'ai fait un rêve cette nuit très bizarre. Ha bon ! figure toi que j'étais dans le passage des sources chaudes quand tout à coup, j'ai aperçu un vieillard qui me dit en s'adressant à moi. Vous savez madame , je connais très bien cet endroit. Au fait je me présente je m'appelle Eugène, j'était l'ancien gardien de ce site si inquiétant, et à la fois si attirant ,de par ses mystères qui sans cesse vous cognes en vous faisant voir d'innombrables situations fortes et très intéressantes. Aussi , je m'émerveille tous les jours qui passe que ces forces si puissantes nous donnent l'occasion de nous rapprocher  des arts et des lettres. Les connaissances à ce sujet  en ce qui concerne le genre humain,sont tellement faibles qu'il faudrait attendre une autre extinction massive pour générer une autre humanité qui serait plus attentive à la nature, et donc à ce qui l'entoure . Là Mado , tu es réveillé ? bé Oui , parce qu'on fini à ne plus savoir ce qui est vrai ,de ce qui ne l'est pas. Dit moi , il était vivant Eugène ?  Et bé je ne suis sûr de rien ! Tout ce que je sais c'est qu'il s'agissait d'un rêve. Je me trouvais aux abords d'un village très étrange, mais bien connu de tous ceux qui son né dans les environs de la commune de Rennes les Bains. regarde plutôt ce que j'ai vu.

         Non ce n'est pas Règnes, mais peut-être le petit                        village de Montferrand, ou celui du Bezu. 

 Nous voyons un village disparu . Au premier plan le chandelier à sept     branches. ou la Ménorah. " antique arbre sacré des Juifs ". La grande     Ménorah, faisait partie de ces ustensiles, et était adoré ainsi que l'Arche   d'alliance contenant les tables de la loi. Lors de leur installation dans le   sud de la Gaule, ils continuèrent à adorer l'arbre sacré, mais simplement sous un autre nom, et cet arbre s'appel encore de nos jours " Le chêne " à la seul différence que ce n'était plus les sacrificateurs qui officiaient, mais les Druides ou Feid-Neimheidh. « Neimheid, nous l'avons déjà vu,désigne le corps savant qui composait les dénominations. Ces hommes d'élite distribuaient-ils aussi au peuple le fondement principal de leur nourriture, C'est-à-dire le blé et le pain ? Feid le déclare positivement, puisque le verbe to feed (fid) signifie, nourrir, donner à manger. Les termes ménir, dolmen, cromleck, se rapportent encore à ce fait important, qui consistait pour les Druides, à distribuer au peuple Celte, d'abord la science religieuse, essentielle à la vie morale, et en second lieu, le blé et le pain, essentiels à la vie matérielle.» h.b  

Mado , tu as remarqué que notre druide H. Boudet , nous renvoie constamment au blé et au pain. Quesque tu en pense Gégé ? Eh  bé moi je ne sais même pas si nos Druides connaissaient le pain et encore mieux le blé ? Je pourrais te répondre que le blé était connu des peuple anciens depuis des temps immémoriaux ,mais ce n'était pas le travail le plus important du ministère des druides . Avant Il y avait une cérémonie attribuée aux déesses et aux dieux que leur religions connaissaient.

Sache une chose, c'est que les Celtes refusaient  de consigner leur savoir par écrit. Il fallait apprendre par 
cœur et leur science et tout ce qui en dérivait , médecine , et surtout les connaissances naturelles , c'est-à-dire l'apprentissage des plantes pour d'éventuelles concoctions d'onguent pour la guérison par les plantes ,les minéraux ,les eaux, etc.  de leur peuple . Les quatre éléments qui forment les principaux et essentiels pouvoirs actifs qui résident dans ces fameux éléments

Tu sais Gégé, Je me suis aperçu  qu'en agrandissant la carte du druide E. Boudet , au niveau un peu plus Haut que Laval dieu, Oui ! sont inscrits des signes Hébraïques ,ou Kabbalistiques qu'il serait bon d'analyser .


               

                  Quand penses-tu Gégé ?

J'en  pense que les juifs sortis d’Égypte , était des  Égyptiens dégénérés , ils ont donc été rejeté hors de la patrie des Pharaons. Ce groupe qui est appeler Juifs comme le leur a assigné les "Elohim" ne seront pas rejoint par les cohortes du pharaon . Mado le signe que le Pharaon a jeté sur ce peuple protégé de   jéhovah יהוה  est un cartouche sacré. Ce cartouche protégeait  les Hébreux . Ce signe protégera par la suite certains enfants lors du massacre des innocents.

Mais Mado comment déchiffrer un document qui de prime abord  est truffé  de contre sens et de sous-entendus cachés dans les dessins du druide n° 2 ? A première vue, nous pensons que ce cartouche cacherait un secret très bien gardé.  Les mystiques seront bien nous aider à percer cette énigme. Ils s'agirait simplement d'une écriture construite  de la main d'un ecclésiastique féru de Lettres et aimant les jeux de mots et les calembours, donc le Druide N° 1 H.Boudet, l'instigateur et l'inventeur de l'oeuvre que nous lui connaissons

                   

                                

 N'oublions pas que notre ami H. B parlait le Grec, le Latin ,  L'anglais le Saxon et j'en passe.Un érudit quoi ! Sans parler certainement de cryptage et tous ce que nous ne savons pas. Gégé j'entends un bourdonnement dans mes oreilles , Les sorciers ne sont pas très loin . Le pique de votre savoir se situe apparemment dans les environs de Laval-Dieu. Ces apparences sont souvent trompeuses , mais elles promettent une joie soudaine quant à la position secrète de ce secret, et également la position de la clé car celle-ci reste très importante. Quand nous parlons de position, il s'agit de l'endroit où se situe cette clef . Qui a parlé ? c'est toi Gégé ? non ! Je t'écoute depuis un long moment et je n'ai pas ouvert la bouche. Donc ce doit être le Baphomet . Non ce n'est pas votre ami le baphomet , celui-ci a demandé sa journée. Sans doute pour pouvoir réfléchir à votre problème. Vous avez trouvé une grande partie d'un secret vieux de plusieurs millions d'années. Le cartouche qui vous a été transmis par le providence divine , reste une avancée énorme. Il appartient à vous de définir maintenant son utilisation. Son utilisation ? Je pense qu'il va nous falloir de l'aide car nos connaissances en la matière sont bien trop faibles. Mais avec le secours  de la terre promise ,représentée par la langue Celtique nous pouvons y arriver. De plus si ce cartouche a atterri sur la carte d’Edmond boudet , c'est que celui-ci connaissait sa fonction et d'où il venait. Gégé peut-être que la notion de D.....................M   DIEU MÂNES  Dieux et esprits des morts ou  DIS  MANIBUS  SACRUM provenant d'une stèle Romaine sera nous mettre sur la bonne voie. Tu sais Mado, certains ecclésiastiques étaient en admiration  devant plusieurs Dieux Païens dont ils se servaient pour leurs exorcismes . Et puis nous avons oublié la force extraordinaire de la Prière . Prier c'est se confié aux Dieux quel qu'ils soient. Quelque fois en retour ils nous accordent un savoir perdu depuis longtemps. Gégé, il va falloir se préoccuper du peuple juif tel que notre scribe nous en parle .« Le nom sous lequel les Celtes désignaient le peuple hébreu affirme clairement leur connaissance certaine du nom de Jehova. Pour les enfants de Gomer,  un hébreu s'appelait jew (djiou) c'est à dire, un homme devant lequel était prononcé le nom de quatre lettres, et qui se servait de ce nom divin dans ses adorations et les hommages de sa prière. En réalité, les enfants de Gomer veulent qu' Adam dérive de adama, terrestre, parce que Dieu l'avait formé du limon de la terre.» H.B
Donc , tu penses que ce cartouche proviendrait du peuple Hébreu ? Oui notre curé de campagne insiste lourdement ,sur le fait que l'histoire qui est inscrite dans la Bible est avant tout, l'histoire du peuple Juif. Lorsque les juif sortirent d’Égypte accompagné  de Moise pour se dirigé dans le désert , Ils ne savaient pas encore ce qui les attendaient. Tu sais Mado , tu m'étonnera toujours. Nous avons maintenant le fil d'Ariane pour notre évolution , nous pouvons dès lors réfléchir à la suite des événements . Mado , je pense tout-à-coup à ce qu'a dit Boudet ,à propos de la couleur des ménirs disposés sur sa carte .

« En examinant la carte de Rennes-les-Bains, on peut facilement suivre les contours dessinés par les aiguilles naturelles ou artificielles, Leur position y est marquée par des points rouges pour les ménirs qui existent encore, et par des lignes également rouges pour les crêtes où les ménirs ont été renversés en majeurs partie ». h.b 

Hors , sur le cartouche il y a  trois traces rouges, donc trois ménirs ce qui pour la recherche sur le terrain devrait facilité leur découverte. De plus  ces Ménirs  devraient se situés à proximité de la PIC de Laval-Dieu  que nous connaissons bien. En fait Mado , ces inscriptions ne sont pas des signes hiéroglyphiques mais une description d'un passage très particulier indiquant comment dans le dédale de la crypte de la pic se diriger pour atteindre le but  recherché. Enfin je crois . Bravo les Bize ! Vous avez un don de déduction fantastique . Continuez , vous êtes peut-être sur la bonne voie. Ce que nous pouvons vous dire, c'est que ce genre d'écrit s'ils existent doivent provenir des parole d'un peuple très avancé mais vivant avant le déluge qui a englouti l'ancien monde .Et H.B de dire : Après la destruction violente du genre humain par le déluge.  Ce qui signifie qu'il y avait un peuple primitif qui parlait le même langage entre eux , et qui périrent  tous à cause du déluge. C'est ce langage que notre scribe a essayé de nous transmettre tout au long de son oeuvre. A-t-il réussi ? Peut-être, mais bien peu de scientifiques ont compris le développement de son oeuvre. Ils n'ont pas compris ce qu'a voulu exprimer H.B donc monsieur le curé de Renne les Bains a décidé de détruire son oeuvre après avoir distribué une partie de ses écrits à diverses bibliothèques ,et  quelques connaissances intimes . le reste fut détruit par ses soins. Bien des années plus tard, un regain d’intérêt  a émergé  suite à la demande constante de la communauté portant un réel intérêt pour la découverte du problème de Rennes-les-bains /Rennes-le-Château . Mado , nous avons posé nos jalons , maintenant revenons à cette fameuse question qui taraude les chercheurs , Le site de la Pic est connu, mais pas tant que ça. Nous allons essayer de déplacer le problème en direction de  LAVAL-DIEU. La première fois que j'ai été à coté de la pique de Laval dieu , ou plutôt devant ,c'était avec un ami. A  l'époque nous avons décidé de nous y  rendre avec nos mobylettes  par le plateau des bruyères . Quarante ans plus tard  le seul témoignage que nous avons en notre possession de notre rencontre avec la PIC sont des photos prise avec un Kodak très bon marché . Ces photos nous les avons retrouvé , et sont devenu très utiles pour la recherche qui nous occupe. Mado, il va falloir que nous y allions parce que je pense qu'une partie de la solution réside près ou dans la PIC, et puis ça nous fera une bonne ballade. Tout-à-coup une voix se fit entendre . Il n'est pas nécessaire de marcher pendant des heures pour ça ! il suffit de vous rendre dans la salle circulaire et de prendre la voie des sources chaudes . Vous pourrez non seulement voir les alentours de la pic mais aussi l’intérieur de celle-ci  . Tu entends ça  Gégé ? Ils sont toujours derrière nous et épient tous nos faits et gestes . Demain nous partirons  ensemble . Je ne voulais plus t'amener avec moi Mado, mais bon !. Tu sera certainement utile parce que tu es plus pertinente que moi . Merci Gégé . Pour le moment allons manger ,ensuite on verra. Nous sommes en direction de la pierre du rocher du roi. Mado , nous ne sommes plus très loin de l'entrée de la voie des repentis. Le bloc est toujours à la même place ,couvert de branchage pour masquer l'endroit où il se trouve. Mado est tu prête ? Oui Gégé, les voilà s'infiltrant dans le passage , celui-ci est de plus en plus haut et notre progression  en est très facilité.  Gégé , nous arrivons dans la salle circulaire , Bonjour les bize comment allez-vous , et que me vaut votre visite ? comment ça Baphomet ! Tu ne te souviens pas de notre discutions à propos de la Pic de Laval-Dieu ? Non , Ce doit-être les mystiques qui vous ont suggéré l'idée de passer par la voie des sources chaudes pour atteindre la Pic. Oui c'est bien ça !. Bon et bien allons ensemble se promener dans cette voie. Non Baphomet ,nous voulons y aller tous seul et sans personne pour nous accompagner.  Vous savez peut-être que justement le coin que vous appelez la PIC  reste un endroit très spécial ,voir dangereux . Nous y allons . Gégé l'entrée de la voie des sources chaudes a changé, la voie est bien plus étroite , les plantes  ne sont pas de notre temps ,les bruits qui se manifestent deviennent de plus en plus effrayent ,  L'air que nous respirons est de plus en plus chargé de souffre , l'endroit est beaucoup trop humide . Mado nous allons faire demi-tour je sens que nous sommes en danger de mort .Pourquoi me dit tu ça ? parce que j'ai vue une émission à la télé  qui parlais de la découverte d'une grotte en Amérique du sud je crois, rempli de cristaux énormes , et ils les scientifiques se protégeaient avec des habits et des équipement adapté à la situation. Nous mado , nous ne somme pas équipé donc nous partons immédiatement. Les voilà qui  arrivent dans la salle circulaire . Baphomet nous avons été obligé de faire demi-tour , Ha bon !.  Pourquoi ? nous ne pouvions plus respirer dans le passage. Je vous ai dit que l'endroit était dangereux . Pourquoi voulez-vous vous rendre dans cet endroit ? Parce que sur la carte de boudet nous nous sommes aperçu qu'il y avait un idéogramme au niveau de LAVAL-DIEU . écoutez-moi bien tout les deux, ces signes ont un rapport  avec la langue qui se pratiquait à l'époque des gens qui habitaient la région , et ce n'était pas comme le dit si bien notre Curé "La langue celtique" mais une langue bien plus ancienne . Les signe que vous avez vue sur la carte sont des signes de protections pour ceux qui pratique la langue des oiseaux. Il fut un temps où les animaux et les êtres qui habitaient la planète  parlaient le même langage entre eux pour se faire comprendre. Après le déluge et surtout la tour de Babel les Elohims ont décidé de confondre leur langage afin qu'ils ne se comprennent plus. voici un passage de cette épisode du Curé. «Venez donc dit le tout-puissant, descendons en ce lieu, et confondons-y tellement leur langage, qu'ils ne s'entendent plus les uns les autres. » gen. c. XI, 7. Baphomet, comment faire alors ? a mon avis il suffit de réfléchir et puis vous pourriez vous rendre aux alentours de la PIC en promeneurs . Vous n'aurez plus ces problèmes de gaz sulfureux et autre désagréments . Allez les enfants retour à la maison ,demain il fera jour ,vous aurez alors tout le temps de vous consacrer au problème de LAVAL-DIEU. Baphomet nous avons trouvé aussi le chemin de croix de Règnes. en voici une photo ci-dessous.
                           

                                           

      

Derrière la rangée de menirs  des croix sont inséré discrètement .

 En parlant de croix, notre ami Boudet nous parle de certaines croix
 disséminée dans le Cromleck de Règnes ,et qui parfois étaient placées  de tel sorte que nul personne ne pouvais les apercevoir. Elles   cachaient peut-être des choses très intéressantes: En voici un exemple « Les derniers ménirs complétant le cromleck du coté du levant, se voient sur l'arête dont la partie la plus élevée a soutenu le château-fort de Montferrand. Les pierres,  taillées d'après l'angle déterminé par l'inclinaison du soulèvement de la masse rocheuse,  y sont en grand nombre. Du reste , toute cette partie de montagne jusqu'au ruisseau de Coural ,est pleine de ces grandes pierres, les unes encore levées, les autres gisant misérablement sur le sol. Ce terrain est connu sous le nom de lès Crossé, — cross, croix. Cette indication nous a amené à rechercher sur quel point de l'arête  les croix étaient gravées. » H.B

Et puis plus loin , les missionnaires Chrétiens envoyés par leur Évêque, firent graver des croix grecques sur tous les points de ce cercle de pierres, à l'entrée du Cromleck,  aux Crossés, au Roukats,  au Serbaïrou, , sur le pla de la Coste et de las Brugos et au Cugulhou du couchant. Cette rangée de croix misent les unes à la suite des autres délimite un chemin sur le terrain du cromleck est ce le même chemin qui existe sous terre et que nous devons prendre pour atteindre notre bût ? La question reste ouverte, et mérite qu'on s' y attarde. Un bruit me sort de mes rêveries , ce doit être le Baphomet. Gégé me dit-il,  tu sais que tu es  aussi bon que ta petite femme chérie que tu devrais rejoindre .Elle t'attend avec impatience. Merci Baphomet, en chemin Il pense à sa petite chère Mado . Finalement je n'ai rien appris de nouveau , les mystiques m'ont fait perdre mon temps. Non les mystique ne t'ont rien fait perdre, bien au contraire. Tu as pu profiter d'une nouvelle approche pour la compréhension du problème des croix associés aux ménirs et inversement. Tu as par ta vivacité d'esprit fait avancer le recherche. Mais qui me parle encore ? c'est ta conscience qui te parle Gégé, comme lorsque ta femme chérie te parle . Pour comprendre où se situe la porte qui t'ouvrira l’accès à la crypte des ecclésiastiques , il faudra que tu te connaisse un peu mieux. surtout arrêter de te minimiser ,augmenter  la confiance en toi etc. Je vois ma petite femme Mado assise sur le banc devant la baraque. Ah elle m' a vu ,je lui fais des signes . Mado mon amour tu sais que tu m' a manqué , toi aussi mon Gégé. Viens dans la cuisine boire un petit coup, tu veux un verre de rouge  ? non , un café. Alors comment s'est passé cette visite avec les mystiques ?  Bof  Je n'ai pas tout compris mai bon , je préfère parler avec le Baphomet . Tu sais je sais qu'il m'est arrivé quelque chose de particulier , mais les mystiques ont passe outre mes demandes d'explication, en plus la salle circulaire s'est  remplie d'eau j'ai du me sauver en catastrophe ,quand je suis sorti de la voie des repentis l'eau était juste derrière moi. Ah et ça me revient , je n'ai pas reconnu le château qui se trouvait devant moi .
C’était une époque très ancienne , je n'ai pas reconnu leur langage , c'était un mélange de gallois, d'allemand, et d'anglais .Ou alors du baragouinage. J'ai croisé des gens en guenilles des serfs, ils avaient des serpes comme outils de travail et ce château qui était devant moi quand je suis sorti du passage des repentis, avait l'air du château de VALCRUZ enfin je crois. Non Gégé il s'agissait probablement du château-fort qui apparu dans la légende du Roi Arthur. Gégé je vais appeler Baphomet. Nous avons à te demander si la légende du roi Arthur est vraiment une légende ou est ce la vérité ? Tout à coup , le ciel s'assombrit , il commence à pleuvoir des trombes , le vent se lève , il arrache les arbres . Mado attention un chevalier arrive à brides abattues. que se passe t-il ? Vous avez ne nouveau changé d'époque . Vous êtes en Cornouaille à coté du château de Camelot .C'est ce lieu où étaient rassemblé les chevaliers de la table ronde et le roi Arthur .Vous pouvez constater par vous-même que C'est une légende et en même temps la réalité. Vous devez savoir avant tout que la légende du roi Arthur est avant tout la recherche du Saint-Graal. et justement dans le secret du curé H. Boudet
une des phase caché du mystère est précisément la transmutation des métaux ou l'élaboration de la pierre philosophale .regardons ensemble ce fameux Saint-Graal apposé   sur le Maitre-autel de Rennes-le-château. puisque les deux affaires semblent être intimement liées. 



Le tabernacle ou la maison du SAINT GRAAL 


Aller, viens, nous allons nous rendre en esprit à la Ferrière. Je vais te faire voir, comment Les gens à une époque reculé, ont par leur science et leur savoir-faire, réussi à transformer un vil morceau de fer, en une magnifique œuvre d'art. Nous pouvons entendre dans ces forges Catalanes les marteaux frappant la matière première en l'obligeant à prendre la forme que ces travailleurs avaient décidé de donner à ce vil produit. Boudet ne nous dit-il pas dans son mémoire," Au sud du Goundhill, le regard est arrêté par la montagne de Garrosse-- garous (garence), salé. Une ligne horizontale traverse sa pente du nord : C'est le chemin conduisant en ligne directe à Sougraines et à la fontaine salée, où la rivière Sals commence son cours. Aux pieds de la Garrosse, se déroule un tout petit vallon arrosé par le ruisseau de Goundhill ; et sur les bords de la Blanque, une métairie fixe l'attention. La bergerie placée tout près de la maison d''habitation, est bâtie sur les fondements fort anciens d'une forges dont les marteaux étaient certainement actionnés par un moteur hydraulique, comme dans les forges dites catalanes. On peut aisément s'en convaincre par l'inspection de la voûte surbaissée, qui laissait à l'eau du bassin supérieur un écoulement facile dans la rivière. Un gué fort commode existe en cet endroit. Cette métairie est connue sous le nom de la Ferrière. H.B  Vois-tu mon Gégé que l'art de la transmutation était bien  réel dans la contrée. Mado un autre passage de l'oeuvre de notre scribe faisait allusion à la transmutation des métaux . Il nous dit : Tubalcaïn, aidait le « NEIMHEIDH » en leur faisant respecter les limites faites à l’aide de ces bornes, ce qui délimitait la maison et permettait le juste partage de ce blé fraîchement mis dans le baquet en vue d’une juste répartition du produit nommé ci-dessus et faire ainsi la distribution de blé aux valeureux guerriers du N EIMH EIDH. Si les limites étaient dépassées, la distribution de blé ne pouvait en aucun cas se faire. Il fallait alors attendre de nombreux mois pour que celle-ci pu enfin avoir lieu. Dans le cas contraire, les métaux précieux étaient mis dans un baquet parfaitement étanche ; ne laissant passer aucune impureté, le goudron qui s’étant soudainement déposé sur la paroi interne, retombait sur le produit fraîchement fondu et le recouvrait entièrement pour le cacher aux yeux des insensés qui aurait certainement déséquilibré la distribution. ninourob

Mais Gégé , ne serait-ce pas de la poudre aux yeux que cette histoire ? n'y aurait-il pas un autre moyen de parvenir au même but ? Oui Mado mais cette voie est bien trop dangereuse, nous en reparlerons plus tard.
Maintenant si nous, nous rendons au moulin du ruisseau de couleur.   Nous  remarquerons que ce petit ruisseau, est en amont d'une limpidité et d'une pureté extraordinaire, alors qu'à sa sortie après avoir traversé ce moulin, cette eau était devenue trouble et pleine de sédiments, bourbeuse et chargé de restant que compose l'écorce du blé. h.b
Il y a ,en ce qui concerne la fabrication de métaux ,d'autres allusions très intéressantes à creuser. Nous verrons ça plus tard, maintenant allons manger mon petit Gégé. Mado ma chérie, oui , Je me demande si la compagnie du Saint-Sacrement ,dont nous avons déjà parlé, et qui avait pour Saint , Vincent de Paul défenseur des enfants et des impotents, Avait-elle cette compagnie connaissance de ce don  de transmuer les métaux ? Ce sont-ils enrichis en pratiquant cet art , ou ont-ils simplement cherché à comprendre le fonctionnement ou plutôt la manière de faire pour réussir un tel exploit ? N'oublie pas que ce n'est qu'un aspect de la recherche ,entre tous les autres. Il ,notre curé nous pousse à parcourir différents endroit dans le Cromleck et nous force à rechercher plutôt un secret qui concerne son village et toute la région du Languedoc, plutôt que de s'installer dans un atelier mal éclairé afin de parvenir à accomplir le grand Oeuvre.  Je ne le pense pas , mais nous avons vu que cette recherche du grand Oeuvre s'apparente à la recherche du Saint-Graal. Donc nous restons dans le mystère. Mado pour l'instant nous laissons de coté le Saint-Graal ,nous allons nous intéresser de nouveau à la Pic de Laval-Dieu , et pour ce faire nous allons poser quelques questions à notre ami le Baphomet. Je vous ai entendu les deux chercheurs . Je vous ai déjà expliqué que la région de la Pic et la Pic elle même reste très dangereuse. Les émanations qui sorte de cet endroit ne sont absolument pas bon pour vos organismes sensibles aux produits abrasifs et surtout toxiques. Je vous avait proposé de nous y rendre en esprit ,mais à l'époque vous n'avez pas été attiré par cette idée, Alors maintenant si vous voulez vraiment vous rendre dans cet endroit ,il faudra passé par le voyage que je vous propose. Je vous dirait simplement d'aller vous reposer pour être en forme pour demain première heure. Mado , et si on essayait de passer par la voie des songes ? Moi je veux bien mais où se trouve t-elle ? Gégé notre ami Eugène me semble t'il avait trouvé à l'époque cette voie des songes. je vais regarder ce qu'il en est exactement !  A oui c'est dans le passage de la Bible du vieillard deuxième partie qu'il est question de
     " LA VOIE DES  SONGES ". Je pense que  tu seras digne, tu dois  être à la hauteur  . Le vieux s'enfonce dans le passage avec méfiance . J'entends  une musique lugubre , les parois du passage sont lisses de couleur rouge sang.  je ne sais pas quoi faire . Pour le moment je marche dans le brouillard .  Sur la paroi   je  me vois lorsque j'étais petit garçon, je revois ma mère et toute ma famille, les bons et les mauvais moments de toute mon existence . Les rêves merveilleux et aussi les  affreux cauchemars qui m'ont longtemps affectés. Je m'aperçois que  je ne marche plus par terre, mais que je marche  sur  un  lac. Je me trouve au milieu de nul part. La méfiance se transforme en peur. Je ne contrôle  plus rien !  bientôt une foule  de gens arrivent de derrière la dune en hurlant , Eugène tu vas mourir. Tu ne seras jamais notre  gardien, tu es trop vieux pour ça. Nous on ne te veux pas. Part  tout de suite et ne revient  jamais ici. Ils ont des bâtons et des armes anciennes , ils sont en lambeaux. Certains perdent  leurs membres qui tombent à terre et  sont  piétinés. Malgré la verdure une poussière formant un véritable  nuage avance dans la foule. Le vieux se cacha dans un trou et se dit , c'est un mirage ou un mauvais rêve voir un  cauchemar, mais je vais me réveiller j'espère. il ne faut pas que j'oublie que c'est pour la PIC que j'ai pris la voie des songes. Mais là c'est dans la septième partie que nous suivrons la suite.
 

                  

                                                

                                     Ninourob