Err

UNE REGION MYSTERIEUSE

LA RIVIÈRE DE L'HORREUR partie 9

 
  

  
                                            Licence Creative Commons

                                     La rivière de  l'horreur de ninourob est mis à disposition selon les termes de la

                                                Fondé(e) sur une œuvre à ninourob.
                    Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à ninourob.fr.   

                   
La Rivière de l'horreur



                                                             neuvième partie



   Mado , oui ! Nous revoilà de nouveau ensemble,  pour discuter de l'affaire  des ecclésiastiques de Rennes-les-Bains



          Nous allons vous présenter un tableau des plus insolite  que nous                                   connaissons bien puisqu'il s'agit du Christ au lièvre.

LE CHRIST AU LIÈVRE.

Nous voyons bien qu'une partie de la robe de la Sainte  descends dans le gouffre qui se situe sur le devant de la scène. Du coup les pieds du Christ se retrouvent dans le vide. De plus nous voyons dans la station III que le manteau du Christ tombe comme celui du Christ au lièvre dans le gouffre. Donc il existe une corrélation entre la STATION III  et le tableau du Christ au lièvre. Mado quelle sont les autres particularités qui existe entre ces  deux événements ?  
STATION  N°  III

Regarde Mado  !  Tu vois  le château de Rhedae  , en bas à Gauche ? Oui C'est la seule photo où l'on peut voir cet édifice du moyen-âge encore debout . Pourquoi ? En fait , il ne s'agit pas d'une photo proprement parlé , Mais d'un édifice qui doit apparaître en vrai dans un paysage commun à tous les yeux du coin mais également à tous ceux qui , étant chevaliers ou notables importants devaient se montrer devant sa Seigneurie le maitre de la contrée toute entière auquel ils avaient prêté allégeance . A bien y regarder , cet ensemble de bâtiment fortifié , nous fait penser à un autre château non loin de la bâtisse des Hautpouls . Elle est situé sur le haut d'une crête , mais en même temps dans le creux d'un vallon . Puisque cet ensemble fortifié  fait face à la demeure de A Niort qui se situe sur la colline d'en face. Nous allons vous faire voir une autre photo qui en comporte deux.


Cette photo a déjà été mise sur ce site.

Photos prises: celle de gauche en 1966 celle de droite en 2006
Nous voyons toute l'importance des photos anciennes qui elles,
ne sont pas altérées par la restauration.

Cet ensemble fortifié dont nous parlions plus haut !  est  le château de Coustaussa ou plutôt les ruines de celui-ci , Le curé Gelis  habitait le village du même nom .Es-tu d'accord Mado ? oui Gégé , Ceci Nous amène a parler de l'assassina de ce curé. L'évidence  laisse a penser , que le soupçonné  fut à l'époque L'Abbé Saunière. Puis par la suite les enquêteurs n'ont trouvé ni les papiers laissé dans la sacoche du curé Gélis , ni l'assassin qui lui aurait pris la fuite . Les enquêteurs ont reçu quand même un cadeau celui du papier à cigarettes avec la fameuse inscription  " viva Angelina "  Par la suite un autre assassin fut trouvé , mais les preuves étant insuffisantes , ils ont laissé tomber l'affaire ,et il fut décidé un non lieu. Ce crime ne fut jamais élucidé. Mado , pourquoi parler de ce curé ? que personne n'aimait ? Ce fut parait-il un pingre de première. On en parle parce qu'il semblerait que dans l'affaire de Rennes le Château , le curé Saunière , le curé H.Boudet de Rennes les Bains et ce fameux curé de coustaussa soient liés .Nous pouvons associé ces trois personnages  à la fontaine des trois  Ritous  puisque leurs rendez-vous fréquents dans ce lieu le prouve . Gégé, la fontaine des trois ritous ,ne serait-ce pas elle décrite dans la vraie langue celtique du curé Boudet ? « Un champ, landa bat » - « Une source » - «  Une  fontaine »  etc ... Tu sais Mado des fontaines il y en a beaucoup dans la région . Mais après la fontaine il y a une cabane , etchôla  — head (hed), tête, — shoal  (chôl), une foule, une troupe. « Épingle, ichkilin »  L'extrême propreté était  bien loin de briller dans les hôtelleries où s'arrêtaient d'infortunés voyageurs ,loger dans une auberge. Ha oui ! la fameuse auberge dans la forêt de Barrenc , construite sur les fondations d'une bergerie , nous en avons déjà parlé dans la Bible du vieillard. Cave ! partie de la maison où on pourrait être hébété à force de boire etc... voici le passage de la Bible du vieillard  pour vous , pour que vous ne  perdiez pas  le fil de l'histoire.

Il se dit, tiens je  vois des  ruines, celle  qui abrite  de nombreux    pénitents. Mais des bergeries, à l'époque, il y en avaient beaucoup dans toute la contrée. Nous ne cherchons pas une bergerie à moutons mais une bergerie qui contient des pêcheurs, qu'il faut laver de leurs péchés en leurs enlevant ces insectes dégoûtants suceurs de sang. Cette bergerie transformée plus  tard  en  une auberge n'est plus en activité de nos  jours, mais autrefois   elle abritait  une  foule  de voyageurs pressés de se rendre aux     bains  de règnes, pour se faire soigner des maladies courantes à  cette époque , dont la fièvre intermittente  et les maladies rhumatismales . Dans  les caves  de ces auberges il y avait des réserves d’alcools forts pour les  gens de passage, et quelques fois les abus amenaient ces malades   à l’ivresse. Le passage de sources chaudes remontant  des  entrailles et des failles de la terre, étaient dirigées vers des bacs taillés dans le roc où les malades étaient  immergés. Là  bien sûr ils se sentaient soulagés de  leurs  maux incessants. 


Une  auberge sur une bergerie.

Mado , nous n'allons pas énumérer maintenant tout le jeu de piste de notre ami H.Boudet , mais il est intéressant d'en parler à demi-mots. Pour ce faire , nous avons plusieurs pistes majeures à suivre . Soit nous relisons les exploits de Germaine et Eugène, soit nous décortiquons ce qu'il ont laissé derrière  eux juste après leur mort . Mais comme ses écrits  ont été éparpillé de partout , nous en auront connaissance  qu'après un lourd travail de recherche , et de reconstitution . Elles demanderont des efforts soutenus et intenses . Mado , ma chérie , tu en penses quoi toi ?  Tu-sais que je suis pour un résultat immédiat . En ce qui concerne les papiers d'Eugène , il n'y a pas beaucoup d'espoir de retrouver  dans toute sa  complexité le fil d'Ariane  qui nous permettrait de reconstituer dans sa forme initiale une vérité  cachée par le plus grand nombre . Ce nombre nous l'avons déjà suivi ensemble dans les méandres de  la salles circulaire avec ses différentes voies  . Nous avons également une autre piste très intéressante ,Ha oui  ! c'est celle du Baphomet . Je te demande  si tu le veux bien ,avec moi  la suivre afin de rester dans  notre recherche  fidèles à nous-même en respectant toujours la vraie langue de vie  . Cette langue est celle de la vérité . c'est donc à priori  celle que nous suivrons avec une rigueur bien paysanne qui ferait frémir même les membres de la secte des douze voies. Mais enfin Gégé , de quelle langue parlons-nous ? De la langue des Tectosages ! Ha oui , tu parles du rayon ,celui qui est tombé sur le nom des Tectosages, et ce nom nous a ébloui . Comme le dit si bien H.Boudet : Il était nécessaire toutefois de ne pas se livrer pleinement à l'imagination et dans l'intention de nous convaincre nous-même de la réalité de cette Lumière, propre à éclairer les temps Gaulois , nous avons tenté de la faire réfléchir par certain miroirs . Le résultat nous a paru sérieux, et avant de nous servir de la langue des Tectosages pour expliquer la signification des monuments mégalithiques de Rennes-les-Bains , objet  premier de nos recherches.  En fait ses recherches ont toujours été dirigé vers les peuples qui habitaient la région et non pas par les mégalithes qui parsèment quant-à eux partiellement sa région. 


ET CE RAYON NOUS A ÉBLOUI 

Gé !  tu-as vu sur les faces de cette pierre-levée !  Si  l'on peut appeler ce mégalithe " pierre-levée "  Moi j'appellerais plutôt cette pierre , une curiosité . Donc je disais que sur l'une de ses faces , il est clairement indiqué le passage qui va vers l'entrée de l'église de R-L-C , quant-à l'autre face , il semblerait qu'il s'agisse plutôt de la grande rue de R-L-B.
 Bien sûr il faut beaucoup d'imagination , et avoir une vision des chose qui nous entoure "ouverte aux plus grand nombre"  ! .. Mado , au point où nous en sommes ,plus rien ne nous étonne . Tu sais ceux qui ont conçu cette fresque , n'ont pas lésiné sur les moyens . Il n'y a pas plus loufoque que l'histoire de ces trois curés de campagne. Ce sont nos amis , sens en être réellement . Ils suivent un protocole bien déterminé , étudié dans ses moindre détails , et n'en sortent sous aucun prétexte. Baphomet , tu-crois qu'un jour nous arriverons à percer le secret de ces trois énergumènes ? Bien sûr mes amis .La manière dont vous approchez les détails et autres embûches  nous font penser qu'il y a de grande chances pour que vous atteignez au but.  Puis ils nous montrent que trois faces de cette pierre carrée , les plus intéressantes sont bien évidement cachées , et ce sont ces faces qui nous intéressent .  Mado où trouver le flambeau qui dissipera ces ténèbres ? n'est-ce pas dans la pierre que nos pères nous ont légué ?

 « La pierre philosophale »  ?

      Certainement pas !!  Hein  Mado , Cette pierre que tout le monde   recherche avec avidité , n'existe que dans la tête de ceux qui la convoitent. Gégé !  Oui Mado , La philosophie  est une expression douce de la vie intérieur de ceux qui pratiques la vie religieuse et voir même monacale . Certains  décrivent la philosophie comme étant la science de la sagesse et du savoir . vient du Grec (philo (aimer) , et Sophia (sagesse ou savoir) La Philosophie signifie donc « amour de la sagesse » ou « amour du savoir ».  Il apparaît du même coup , que les peuples du Néolithique ,qu'ils soient venu de l'âge du bronze ou celui du cuivre n'avaient que faire de la philosophie et encore moins de ceux qui la pratiquaient. Les différentes pierres que nous dessinent nos curés de campagne sont des pierres qui représentent une religion , celle du Druidisme. Le Paganisme était aussi de mise et présentait pour les gens de l'époque une source de savoir qu'il était bon d'apprendre par cœur . D'après Strabon, la ville la plus importante des Redones était Contate. Elle devait-être très fréquentée par la jeunesse studieuse des Gaules , car on y apprenait par cœur ,les sciences communiquées par les Druides , -- to con, apprendre par cœur, -- death (dèth)  la mort et ses suites ; ou bien encore --  date (déte) époque --.Il y a comme un problème ! " apprendre par cœur la mort et ses suites ! " Non  content de nous faire savoir que les élèves des Druides apprenaient par cœur leur devoirs , il surenchérit  avec la science du droit. " La science du droit, des jugements à rendre, et des châtiments à infliger aux coupables, était aussi transmise par l'enseignement purement oral : Condom (Gers) en fait foi, -- to con  apprendre par cœur,-- to doom (doum) juger, condamner --. B. H     Gé , c'est trop top  ! quoi donc ? to con apprendre par cœur !!   inconnu sur les dic normaux , sauf sur Percy-Sadler . Gé !  oui  Mado , Tous les mots anglais sont tiré du Percy-Sadler. A bonne entendeur salut pour les chercheurs. Notre ami le Trouide H.BOUDET  nous en parle dans son oeuvre la VLC . 

Les mots  Saxons sont empruntés au dictionnaire Anglais-Français de Percy-Sadler. 
Nous tenons ce dictionnaire de l'obligeance de M. William O'Farrell.

Mado !  tout l’ouvrage du  Trouide Boudet  est construit en langue SAXONNE , ce qui change évidement tout en matière de recherche. La langue saxonne est considérée comme la langue ancienne de l'anglais. ou Langue de  Shakespeare le dramaturge . Dit-moi Mado , il ni a qu'a voir l'adaptation  des pièces historiques de cet auteur 
The Hellow crown qui situe ces pièces  dans l’Angleterre médiévale . Donc mon cher gégé  nous voyons qu'a bien des époques les hommes en général sont vraiment pire que des bêtes sauvages et qu'il y a lieu de se méfier de tout ce qui pourrait transformer une simple promenade en un carnage sans nom. Mado ! ces paroles que je viens d'écrire sont là pour rappeler que la recherche d'un trésor ou  s'apparentant à une activité  semblable reste dangereuse . Notre ami le Trouide H.Boudet nous dit dans son oeuvre la VLC que la langue Celtique s'apparente à la vraie langue Saxonne !! puisqu'il se sert du Percy-Sadler pour construire son livre. et que dans les autres dictionnaires l’expression  To con " apprendre par cœur "  n'existe pas  . Nous nous répétons ! c'est pour bien faire comprendre aux chercheurs potentiels sur le livre de H.Boudet , qu'ils doivent revoir leur travaux . Si par hasard ils ne trouvent rien sur la langue Saxonne ! Ils peuvent se retourner sur le passage

DIALECTE LANGUEDOCIEN ET LA VRAIE LANGUE CELTIQUE.
 
Dialecte languedocien    Langue Anglo-Saxonne (1)

Bravo les enfants , vous avez fait d'énormes progrès . Je vous félicite , et dès maintenant vous aurez parmi tous vos amis une nouvelle figure qui existe parmi les fées qui navigues sur les vastes terres du Razes .Vous ne pourrez plus vous en passé . Gé , J'ai soudainement très sommeil , je ne sais pas ce qui m'arrive ! ....
  Voila que ma bonne femme dort !  Que se passe-t-il ?  baphomet qu'as-tu fait ? Je ne suis pas intervenu de nul façon sur ta petite femme chérie ! Je pense qu'elle est morte de sommeil et qu'il est temps pour toi d'en faire autant. Salut mes amis et à plus tard. Il y a des moments où tous va de travers . Il nous dit que nous aurons de nouveaux amis , et puis plus rien rideau  . Mado dort et moi je tombe aussi de sommeil  bizarre !  Dans son sommeil  il voit le druide Boudet courir en tous sens en criant " non pas la langue Celtique , mais uniquement le Languedocien "  Vous devez apprendre par cœur la langue de votre pays  c'est compris ?  Il a du devenir fou ce druide . Il veut que nous apprenions cette langue dégénérée depuis des siècles par cœur ! Il n'existe aucune raison pour ça !  Et pourquoi pas le Basque ? Les mots dans sa tête virevoltent sans cesse et quelques fois se transforment en  êtres menaçants . Sans parler du bruit incessant qu'ils font dans leur danse frénétique  . Mais qui me secoue  ? J'aperçois dans mon sommeil ma petite femme me bousculer énergiquement !  Mado  ! que fais-tu  à me secouer comme un prunier ?   Gé , il y a un bon moment que je t'observe , il est temps pour toi de te lever , d'accord ?  Gé ! là ! derrière toi un homme squelettique nous fixe intensément . Son visage est d'une maigreur sans nom , il porte des habits  , en fait il n'a pas d'habit mais une espèce  d'aube toute froissée , il est chaussé de sandales à lanières et est porteur d'un bâton qui dépasse de sa hauteur de  20 cm . Gé ne bouge pas ! c'est un Druide sorti de la nuit des temps . Mado , je crois qu'il va parler . Hi amici meis epulater .  Vous devriez vous renseigner sur le mot Druide  tel qu'il a été rapporté par les Grecs " Le rameau ou la branche de chêne se traduisant, en Grec, par ô druïnos clados, "   Cette consonance a du certainement  jeter Jules César dans une erreur inévitable, s'il ignorait , comme c'est probable , le langage prétendu barbare des Gaulois . Le mot Druide , en Anglo-saxon druid (drouide ), renferme un sens autrement sérieux et remarquable. Il faut considérer que César , en rapportant le nom des Druides , a cherché à adoucir les sons gutturaux de la langue Celtique et a écrit Druides (drouides) au lieu de trouides . Ce dernier terme permet de trouver aisément la clef de l'énigme . Il se compose du verbe to trow (tré), imaginer, penser, croire, et d'un autre verbe to head (hide), prendre garde, faire attention, -- trowhide ( trôhid) . H.Boudet  


Nous avons cherché sur la toile le mot trow " to trow  " et nous avons trouvé uniquement ce  mot sur le Percy-Sadler  to trow = (trô) , imaginer , penser, croire et d'un autre verbe to head (hide) , prendre garde , faire attention , -- trowhead  (trôhide) . Donc nous en déduisons que le livre de ce curé a été conçu avec le dictionnaire de Percy-Sadler , sauf lorsqu'il nous  parle de la langue Celtique , car pour lui ces différentes expressions
font parties de deux  langues  bien distinctes l'une avec l'autre . A la page XI  de la VLC nous pouvons suivre le druide H.Boudet ; Toutes ces observations successives ont conduit à penser que la langue  sanscrite donnera peut-être la clef  de la langue Celtique, et on l'a cru avec d'autant plus de raison, que les Celtes sont venus de l'Asie, berceau du genre humain. Nous pouvons observer que les dialectes parlés dans la France, l'Irlande et l'Ecosse devraient nous donner cette clef plus facilement encore que le sanscrit  ; car l'altération du langage n'empêche pas , même aujourd'hui, de retrouver les mêmes termes celtiques dans les dialectes irlandais, écossais, gallois, breton et languedocien. On pourrait   faire des citations   nombreuses ; mais nous nous bornerons à quelques-unes . H.B

La pellicule du blé moulu et passé au blutoir se nomme , en dialecte languedocien ,brén ; en breton bren ; en gallois bran ; en irlandais et écossais bran ; etc ... Et puis un peu plus loin , il nous explique qu'un certain Duclos , né à Dinan en 1704, secrétaire perpétuel de l'Académie Française, s'exprime ainsi : « A défaut de monuments, c'est-à-dire d'ouvrages écrits , nous n'avons d'autres lumières sur la langue celtique que le témoignage de quelques historiens ,desquels il ressort que la langue celtique était commune à toutes les Gaules . Les Gaules étaient divisées en plusieurs états (civitates), Les états en pays (pagi) qui tous se gouvernaient par des lois particulières, et ces états formaient les .assemblées civiles ou militaires ; celle-ci appelées comita armata, ressemblaient  à l'arrière-ban . Donc nécessité d'une langue commune pour que les députés pussent  conférer, délibérer et former sur le champ des résolutions qui devaient êtres connues  des assistants ; et nous ne voyons dans aucun auteur qu'ils eussent besoin d'interprètes. Nous voyons d'ailleurs, que les Druides, faisaient fonction de prêtres et de juges. » . H.B  .   Donc en clair , Tous ces peuples  qui émigraient dans le monde ancien  devaient forcément parler un  certain jargon  à extérieur , comme nous le verrons lorsque nous parlerons des CANTABRES .

Mado c'est quoi les Cantabres ?  Le langage des Ibères était de nature à surprendre vivement les Celtes :aussi tout étonnés de  n'en point saisir le sens , ils décorèrent les descendans de Tubal du nom de Cantabres. To cant, parler un certain jargon, --abroad (abraud)  , à l’extérieur, --enveloppant ainsi dans une expression parfaite le langage fort curieux de ce peuple et son arrivée  par mer dans la péninsule Hispanique .
 H.B

Gé , Oui ! mais ça  ,ce n'est que la première partie de l'oeuvre. ce n'est que plus tard qu'il expliquera la marche à suivre  de ces émigrations  , et celle de la manière qu'ont  les Druides de se servir  de leurs monuments à eux.
« Les Druides avaient  coutume de s'assembler , une fois l'année , auprès de Chartres , pour rendre la justice aux particuliers, qui venaient de toutes parts les consulter. Il fallait donc qu'il y eut une langue générale et que celle des Druides fût familière à tous les Gaulois ... » 
H.B

Gé ! Oui , Tu sais ce nouveau Druide  que nous avons aperçu  , Il me rabâche depuis  déjà un moment  ceci !



Vous savez le curé qui s'occupait de la cure du village de Rennes-Le-Château , il n'a jamais trouvé un trésor dans ce village, ni même aux alentours de celui-ci . Il a été aidé par les pontes du Vatican à la suite d'une sombre affaire concernant la Sainte :Marie de Magdala , la fondatrice du Christianisme . Le trésor que tout le monde recherche est toujours présent . Il provient du     pillage , provenant des guerres du passé,  il se trouve 
au chaud 
dans un ruisseau près d'un lieu marécageux , non loin d'un sanctuaire abandonné . Dans les environs un gîte , une sépulture , se hâter pour .
 



Tu-as entendu Gé , oui Mado , Mais alors l'énigme que nous essayons de résoudre ne serait rien , il ne voudrait rien dire ? Le Curé H.Boudet ne serait qu'un imposteur de plus ? Son livre " La vraie langue Celtique et le cromleck de Rennes-Les-Bains ne serait pas un livre codé comme beaucoup le pense , mais une oeuvre simple nous racontant l'épopée des tectosages venus de l'Asie berceau du genre humain , comme il le dit si bien ? Ecoute  Mado , n'allons pas si vite en besogne . Tu me dis  que ce que tu-as entendu provient du Druide , nouveau survenant parmi nos amis . Mais peut-être ment-il tout simplement et qu'il est porteur de belle histoires ? Non Gé , je pense qu'il dit la vérité , mais que nous sommes dans l'impossibilité de comprendre . Baphomet , dit nous que nous avons tord , que ce nouveau venu ne nous dit pas la vérité , que nous faisons un vilain rêve. Non Mes amis vous ne rêvez pas  , le pillage mit au chaud dans un ruisseau existe bien . c'est à vous de le découvrir, aussi je vous conseille de vous mettre au travail immédiatement . Je vois  les larmes qui commencent à couler le long des joues de ma femme, puis un sourire amer déforme cette bouille  fragile , suivie d'une grande colère . Mado est au sol , j'ai vue la pire crise apparaître sur elle, qui après tout n'avait rien demandé à personne. Son visage est tout-à-coup rouge , elle ne se contrôle plus , elle râle comme ceux qui  pratiques le vaudou , puis elle  se remet petit à petit . Je crois que je vais consulter un Psychiatre parce qu'un jour elle va y laisser la vie. Mado ça va mieux ? oui Gégé . Nous avons à parler de tous ceci . viens chéri , rentrons à la maison . Bien sûr chérie , bien sûr ... Gé ! oui , Le druide notre nouvel ami a disparu . Tout en marchant en direction de la décharge , il aperçoivent un bloc étrange aux abords du serbairou , Gé il y a des années que nous empruntons cette route , jamais nous avons distingués ce bloc  ! qu'a t-il de si particulier ?  Déjà il n'était pas là hier , lorsque nous sommes descendu au village pour voir les tableaux dans l'église de Rennes-Les-Bains . Mais parce que nous n'y avons jamais pris garde . Non Gé , je suis catégorique , ce bloc n'était pas là hier !  Et bien écoute nous en parlerons à l'épicière , elle doit bien savoir ce qu'il en est exactement .  Gé ! oui , Tu connais toi un sanctuaire abandonné dans les environs d'un gîte ? non , je réfléchis mais je ne vois vraiment pas . Dans un ruisseau , au chaud !! près d'un lieu marécageux !! Tu sais Il n'y a qu'un endroit qui correspondrait à cet endroit ! Ha bon ? a quoi penses-tu ? Aux Roulers . Il y a longtemps ce groupe de blocs superposé  sur son socle présenterait assez-bien un sanctuaire . Oui mais druidique , ce que personne ne pense. c'est un sanctuaire abandonné , qui était vénéré par les instances Druidiques . Il se trouve bien à coté d'un lieu marécageux " Le sanctuaire de l'homme mort " qui est mentionné par notre ami H.Boudet 

Les  roulers selon ninourob

Mado , est ce que les affirmations décrites plus haut , sont exactes ou  ne sont-elles que superficielles  ? L'encadré que j'ai développé il y a quelques années , à été découvert accidentellement lors d'une escapade dans le lieu marécageux de l'homme mort. Nous avons marché sur les traces du Maitre H.Boudet , puisqu'il le décrit dans son ouvrage comme étant le gite , là où les druides exerçaient leur jugement . Dit moi Gé , où as-tu trouvé " sanctuaire abandonné, au chaud dans un ruisseau , etc... Et bien Mado , dans le livre de notre ami H.B . regarde plutôt :

       LA  TERRE  DES  BASQUES  OU  LA  LANGUE  BASQUE



 Pour  les  Basques,  les  questions  semblent  se  diriger  dans  un  sens   plus  d
irecte,  puisque  il s’agit  de  mois,  de  jours,  de  soleil,  de   cabanes  etc.
       
JANVIER  ‘ [ URTHARRILLA ] , Le  mauvais  temps  du mois de janvier  

Arrête  les  travaux  de  ceux  qui  voudraient  passer  la  herse  dans  les  champs. 
To   hurt   ,   nuire   :  to harrow,   herser  :  to   will,    (ouille)   vouloir   Désirer.  
 
               
Pour nous il aurait un tout autre sens hein Mado ? 

URTHARRILLA      to hurt    :  harceler,    piller,   ravager   :  to   hear,    assister  :
 to   rill    ruisselet    :  to   aï    :    avoir   l’œil   sur.  

 C’est   ainsi :   FÉVRIER           STOCKER  AU  CHAUD  LE  PILLAGE       
                         
 MARS                VERS  UN  LIEU  MARÉCAGEUX               
                       
   AVRIL                ENTASSER  DANS  UN  RUISSEAU          
                           MAI                   DANS  LES  ENVIRONS  UN  GITE            
                      
    JUIN                 ENTENDRE  UN  SERMENT  LA                    
                         JUILLET            VOUS  FAIRE  CONNAITRE                        
                          AOÛT                DANS  LE  PASSE  UN  RUISSEAU            
                         SEPTEMBRE     UNE  SÉPULTURE                                       
                         OCTOBRE         SE  HÂTER                                                  
                                NOVEMBRE      DANS  UN  SANCTUAIRE  TOUT  PRES                 
                                       DÉCEMBRE       ABANDONNE 

                      ----------------------------------------------------------------------- 

Je crois que pour le moment , nous en avons un peu trop dit sur la marche à suivre et la façon dont-on doit procéder pour réussir à décrypter la vraie langue celtique et le cromleck de Rennes-les-Bains .  Aller viens Mado allons nous reposer un peu . Je te suis mon chéri . Mais je ne peut pas m'empêcher d'entendre des sifflements dans mes oreilles . Gé , écoute ça encore .


            
  ET      SHOW                                                          MONTRER
                        HARRY                                                         PILLAGE
                        CANT’                                                           POUVOIR
                        ABROAD                                                       L’ EXTÉRIEUR 
                        IBERE                                                           LA   BORNE
                         WAR                                                              USAGE
                        DULL                                                             EMOUSSEE
                       SPA. TILL                                                       VERS  LA VILLE  D’EAU.




         ALLEZ  JUSQU 'A     LA  VILLE  D’EAU   A  L ’EXTÉRIEUR     UNE  BORNE
                            AYANT  LE  POUVOIR  DE  MONTRER  LE  PILLAGE.

    Boudet  nous  parle du  menhir  émoussé  qui  a  perdu  l’acuité de  son  sommet . il  se  trouve effectivement a  l’extérieur  de  la  ville, et  se situe sur l
a  route de Bugarach tout  près  de l’endroit  ou trinque bouteille  déverse ses  eaux  dans  la  BLANQUE.


Les Roulers selon Edmond Boudet

Mado les chercheurs se plaignent de ne pas disposer de la photo d’H. Boudet ! La voici pour vous  : C'est une photo unique .


Le Druide H.Boudet.

Ce druide que l'on pouvait appeler archidruide, avait un nom spécial . Dans les moments de grande cérémonie on le surnommait dans sa fonction suprême  : Eal-ir-bad  !  — to heal (hil) , remédier à  ear (ir) , épi de blé, — bad , gâté , mauvais — : remédier au blé gâté . Il était donc obligé par ses fonctions d'archidruide , non seulement de répartir le blé en temps ordinaire, mais encore, dans les années malheureuses , de remédier  aux accidents survenus aux récoltes, en distribuant , sans doute , le blé prudemment tenu en réserve dans des greniers spéciaux . H.B , En quelques sorte ,
là dans des abris caché à la vue de tous.

Gé ! Nous savons tous de quel abris notre druide préféré fait allusion . Nous savons également que dans tous les villages du Languedoc, on trouve toujours un terrain auquel est attaché le nom de KAÏROLO  , key (ki) clé , — ear (ir), épi de blé, — hole , creux , petite maison des champs —,  le grenier et peut-être  le silo ou souterrain renfermant la précieuse céréale , existait toujours auprès des centres d'habitations celtiques . 
H.B  

 Mais Mado  ce souterrain dont parle sans cesse notre druide est-ce-que ça ne serai pas le passage dans la guinguette construit sur la fameuse bergerie  dans le bois de Barrenc? Tu sais celle qui a servi à Eugène de découvrir le passage qui mène à la salle circulaire ?  Oui , je crois bien . Et comme par hasard  située tout près du village de montferrand .  D'ailleurs notre Druide nous dit  : La kaïrolo des Redones était située au sud de Montferrand tout près du  chemin conduisant au ruisseau de la Coume et aux Artigues . La production étant même fort abondante dans certaines régions privilégiés , on avait recours à des mains étrangères à ces contrées , afin de moissonner avec plus de célérité . H.B

 Donc H.Boudet , notre druide préféré , connaissait parfaitement cet endroit , et pourquoi pas , assistait à l'arrivée de certains voyageurs comme il le dit si bien ,Privilégiés. Qui sont-ils  ? On peut déjà parler du curé de Coustaussa , Gelis Antoine , du curé de Rennes-les-Bains  ,Henri Boudet , du curé Beranger Saunière et bien d'autres qui sont restés caché mais qui étaient bien présent lors de l'enterrement du druide . Nous pouvons les énumérer tous , mais cela nous mènerais nul part , car il n'y a pas de relation entre ces personnages qui fréquentaient la guinguette et ceux qui auraient voulu en faire de même , sans pour autant se salir . Néanmoins quelques têtes couronnées ont fait à plusieurs reprises  irruption dans cette tanière de soûlards et de mécréants . Mais pas tous car certains se firent si petits , qu'ils auraient pût passé par le trou d'une toute petite souris. Dans certains endroits les mots sont plus cinglants qu'une bagarre Générale. Qui dit cantatrice dit mondanité , et se cacher des divulgateurs peu nombreux ,mais efficaces  ,ressort de la prouesse . Pourquoi se rendre dans un milieu aussi dangereux , alors que dans la campagne ils avaient un endroit tout indiqué pour refaire la vie telle quelle apparaissait à l'époque reculée  des temps obscures et Celtiques . Quelques fontaines auraient pût faire l'affaire , sans attirer la jalousie  de quelques villageois coupés de la réalité ,de plus  la plupart d'entre eux étaient analphabètes  et n'avaient reçu que le minimum d'instruction . 
Gé ! oui , finalement tu n'as pas dit grand chose sur les éventuels visiteurs qui se rendaient à la guinguette de Montferrand .  Mado , j'ai été le plus discret possible sur certaines révélations , Quant-à l'endroit où se situait cette auberge , elle a été depuis la guerre de 14-18 à moitié rasée .  Gégé , puisque nous  sommes  en direction de la décharge et que rien de spécial n'est intervenu , comment expliquer le grand nombre de menirs qui se situaient sur la colline du 
Serbairou soient renversés , et comment un grand nombre ont disparu ? Gé , un grand nombre n'a pas disparu , c'est nous qui n'apportons pas assez d'attention sur ce qui nous entoure .  De plus la végétation a poussée 
démesurément nous faisant croire à la disparition de certains ménirs . Il n'y a qu'à regarder les Rouler du Pla de la Coste , qui eux aussi ont été victimes de dégradations et de disparitions. Faute à la bêtise humaine . C'est un peu comme la disparition du (H) des ménirs du Druide Boudet .Il y a d'autres mots dans la Vraie Langue Celtique et le Cromlech de Rennes les Bains qui ont été coupés de leur terminaisons comme par exemple : Les Gals, descendans (t) de Gomer. Nous pouvons attribué ces fautes à l'inattention des éditeurs et au contrôle de la qualité de leur travail ! Mais dans l'ensemble les erreurs qui parsèment l' oeuvre la VLC sont minimes . Attachons nous à résoudre des problèmes plus subtiles comme le chapitre de la langue Basque et en fait tous les chapitre comportent des sous-entendus , des jeux de mots ,et autres idées prétendues farfelues. Mado ! tu sais , si nous devrions contrôler toute l'oeuvre de Boudet il nous faudrait pas moins de 100 ans pour arrivé au but.  Mais nous qui avons de l'expérience , il nous en faudra probablement beaucoup moins . Dans cette oeuvre , il faut avant toute chose s'attacher à suivre une ligne déjà établie , et n'en plus bouger . Chaque chapitre a son approche . par ex : Le druide Boudet nous parle plusieurs fois de la langue Celtique , et chaque fois le sujet change , ce qui déroute les chercheurs et les plongent dans l'incompréhension la plus totale. Alors pour se rebiffer , Ils déclare que cette oeuvre est insensée  et que l'auteur fait parti des fous littéraire qu'il faut enfermé . Il faut remarquer qu'à aucun moment il ne parle de trésor , oui il nous parle d'un dépôt dans un Kaïrolo  de blé , mais là aussi il faut y aller doucement . Ou les jeux de mots sont trop voyant , ou ils sont trop subtiles . Là est toute la difficulté . Mado ! oui , Tu parles par énigme toi aussi hein ? Oui parce que quelques fois il faut faire semblant d'être soit-même , tu comprends ?  Gé ,oui , c'est ma photo que tu vois dans la rivière la Sals ? Non Mado c'est la photo de magdala . Tu sais la sainte qui a fondée la religion Catholique . Bien évidemment , je parle de la vraie religion , et non pas de la religion qu'a construit l’Évêque Irénée de Lyon  , tu sais celui qui a construit le nouveau testament ou la vie de jésus à sa manière et celle des Romains. La vraie religion elle est apparentée à la vraie langue Celtique , car personne ne la comprend vraiment . Surtout pas les dirigeants de l'époque ,qui eux, ne pensaient naturellement qu'à la survie de Rome. Pauvre Romain , ils ont été vaincu par ces peuples dit barbares , Ces Wisigoths qui les auraient dépouillés de tous leur trésors . Ne serait-ce pas plutôt les alliances qui ont  vaincus ces dit Romains ? Quand penses-tu Mado ?  C'est vrai que certaines impératrices  ce sont comportées fort extravagantes , et ont par leur vie dissociée aidée au démantèlement  et à la ruine du pays de Romulus . Mais on leur pardonne car elles ont permis la modernisation de la vie ancienne . Mado , oui ! Nous parlons ainsi , de manière bizarre , nous allons bientôt nous faire comprendre mieux. Nous savons bien que l'immensité de l'empire Romain a été le principal facteur de la perdition de ce peuple belliqueux qui ne pensait qu'à faire la guerre aux autres peuples dit barbares . De parler de ces Romains nous mènent automatiquement à parler de notre druide préféré . Pourquoi me direz-vous ? parce que les druides ont connu le peuple Romain , Ils ont eu souvent affaire à eux , notamment à cause de nos Gaulois insoumis qui martyrisaient les cohortes romaines .  Le Druides nous en avons déjà parlé très longuement et, je pense que nous nous étalerons bien plus avant dans nos discours  . Puis  il y a les restes de monuments mégalithiques que les druides en fonction se sont servit plus que nécessaire . Comme le dit si bien H.Boudet ces mégalithes ne sont que des tombeaux mégalithiques dépouillés de la terre qui les entourait  pour former des Barrows .  " Ils ensevelissaient les morts dans des tombeaux formés de terre et de pierres, élevés en cône et connus sous le nom de Barrow, --barrow (barrô), tombe tertre " --. H.B . Et puis c'est Gégé  qui enchaînât !

Comment, Elie bot, ce bistroquet de second ordre pourrait-il supporter d'obéir à ces gens d'église qui souhaitent et ordonnent la création de la crypte des Rennes. Comment pouvait-il à tout moment avec le concours du Marquis de cet endroit peu commun satisfaire leurs dessins. KOR me dit, non cette crypte existait depuis la nuit des temps. Elle a été aménagée par la suite et a servie à plusieurs occasions, de dépôt et de quartier général pendant certaines guerres. Elle a servie aussi à la protection de certains peuples persécutés. En fait elle est naturelle. On y pénètre sans être certain de pouvoir en sortir. Certains appel ces structures, des labyrinthes. Mais écoutons plutôt notre ami Boudet. Douze palais étaient enfermés dans une seule enceinte. Quinze cents appartements, mêlés de terrasses, étaient disposés autour de douze salles principales, et les communications étaient ménagées de telle sorte, que ceux qui s'engageaient dans le palais étaient impuissants à en retrouver la sortie. Il y avait encore quinze cents appartements souterrains. Cette construction était consacré au soleil "  Solis  sacerdotibus ". Cette construction fût certainement l'œuvre d'un architecte Habile dont les hommes avaient perdu le souvenir ? Mesraïm seul peut nous mettre sur la voie et nous montrer l'issue de ce labyrinthe. Maze (Mèze) labyrinthe, to maze (méze) égarer, embarrasser, -- row (rô) rangée, file, -- whim (houim), caprice, fantaisie. la V-L-C  H. Boudet.  Gé , donc tout tourne autour du maitre Boudet , Sans lui dans cette contrée rien n'est possible ! Il faut sans cesse se référer à ce maudit bouquin qui a été conçu par ce psychopathe des lettres et des calembours ou jeux de mots. 



Mado , qui était ce druide qui est apparu soudainement , et qui a disparu aussi vite qu'il est venu ? Je ne sais pas ,mais il n'a dit aucune chose qui a pu nous influencé , sauf peut-être le passage où il te hurlait dans les oreilles "  

       
     Vous savez le curé qui s'occupait de la cure du village de
      Rennes-Le-Château , il n'a jamais trouvé de trésor dans
      ce village, ni même aux alentours de celui-ci  !
      Il a seulement été aidé par les pontes du Vatican .

Que veux-tu dire par là ?  


Que 
 le pillage mit au chaud dans un ruisseau existe bien . c'est à vous de le découvrir, aussi je vous conseille de vous mettre au travail le plus vite possible . Nous savons que l'argent donné par la comtesse de 
Chambord a suffit largement pour  entamer les travaux , et donc la rénovation de l'église Saint Madeleine , ce que fit  le curé  Saunière . Nous savons également quel  fut l'organisateur de  ces travaux . Par quoi  commença t-il la réfection toute entière de son domaine , et qui l'a aidé et conseillé dans ses démarches. Mado , il faut distingué ce qui fait partie du travail de Bérenger , et ce qui fait partie des travaux du curé de Rennes-Les-Bains soit Boudet. Les deux ne vont pas de pair et sont dissociés . Quand le curé  Boudet commença son livre la vraie Langue celtique , il était plus jeune ainsi que son ami le curé de Coustaussa  A . Gelis .  Le curé de Rennes le château lui arriva bien plus tard dans sa cure .A cette époque il y a bien longtemps que les ballades à la fontaine des trois Ritous étaient mis à l'honneur . Ainsi le nouvel arrivant dans la cure de rennes-le-Château a quelque peu bouleversé les habitudes des vieux curés de la région. A un moment donné ,  l'un et l'autre , se rendirent compte que les recherches dans la campagne devenaient de plus en plus pénibles , et qu'ils n'étaient plus tout jeunes , alors il ont certainement fait appelle au nouvel arrivant, Béranger Saunière pour l’intéresser à leur projet de recherche  . Celui-ci est arrivé dans sa cure le premier juin 1885 , un an avant la sortie du livre " la vraie langue celtique " c'est à dire en 1886 sans remuer outre mesure la vie des paroissiens du village de Rennes-Les-Bains . Gégé , oui , en clair la sortie du livre de Boudet n'a touché personne , ni les gens , ni Beranger Saunière  qui lui est pendant un temps, resté a réparer son église avec sa servante Marie et son exécutant  Elie Bot . Malgré tout notre druide a quand même donné à l'arrivant Saunière une copie de La vraie langue Celtique et le cromlech de Rennes-Les-Bains. Apparemment  Le livre de l'abbé Boudet n'a été en aucune manière responsable de la toute nouvelle fortune de son confrère de la Rennes d'en Haut . Ce qui éveille avec beaucoup de probabilité que celle-ci " la fortune de Saunière "  provenait forcement des pontes du Vatican . Il est évident que les affaires de Saunière avait éveillé la gente ecclésiastique . Nous savons tous que le Saint-siège convoitait la fortune soudaine du curé Saunière en même temps que ses propriétés . Le curé Saunière à la fin de sa vie n'avait plus beaucoup d'argent , il fut même obligé de vendre une partie de son mobilier . Il vendait même des cartes de sa collection  et des chapelets au touristes de passage et aux militaires qui partaient à la guerre ou qui étaient malades dans le coin . Mado est ce que tout ceci est vrai ? Ni aurait-il  pas une part de légende dans ce discours ? parce que les légendes dans ce coin de l'Aude profonde ce n'est pas ce qui manque . Moi , je pense que ce sont les journalistes et toute cette bande de crétins qui diffusent n'importe quoi sur le net et ailleurs. . Gé ! oui , fions-nous au Baphomet  et tout ira bien . D'ailleurs il nous a dit de nous occuper de cette affaire , mais pas de nous préoccuper des cancans de la région.  Mado  regarde le druide de tout à l'heure va nous envoyer une image de la tombe de  Marie de Negri.

 
C'est lui qui nous envoie  cette image , pourquoi ?

Gégé ! oui , Le druide qui nous a quitté me crie encore une fois dans les oreilles " PAR LES DAMES D'HAUTPOUL "  quoi ? à côté du clocher de l'église de Rennes le château . Vous avez compris  PAR LES DAMES D'HAUTPOUL DE BLANCHEFORT , les Dames d'Hautpoul et pas ailleurs , compris ? Gé , oui Mado , Ce druide commence à m'énerver sérieusement  , toujours en train de crier.  Baphomet comment se fait-il que ce Druide se manifeste en nous parlant de la dalle de Marie de Negri . Nous ce qui nous intéresse c'est uniquement le mystère de l'Abbé boudet et son livre. Les dames d'Hautpoul dans le cimetière de Rennes-Le-Château se situe à la hauteur du clocher de cette église , d'ailleurs sur la station  II ,  Nous pouvons voir jésus sortir de cette tombe ,comme s'il montait les marches d' un escalier .
 

Nous pouvons voir derrière le Christ  la dalle verticale de la tombe de Négri marqué par une flèche .
 A côté d'un dolmen , représenté par l'homme se tenant accroupie , tout en ramassant quelques brindilles.
 Gé nous pouvons voir également sur cette station  qu'on nous montre que par ce chemin à l'embranchement ,deux chaussées montent en lacet . Celle de droite désigne le dôme , quant-à celle de gauche la tour carrée. Nous voyons également qu'un des personnage désigne par son pouce qu'il faut stopper et qu'il ne faut pas se diriger vers la droite  donc  "la tour" mais prendre  à gauche en direction du dôme . Au dessous de la ville , ou du village . Là  regarder vers le bas un dolmen. Dessous l'homme à construit un objet d'or . Ce pourrait-être une coupe et pourquoi pas une sphère . Mado que penses-tu de ce développement ,et comment déceler dans un jargon inconnu la vérité qui s'y dissimule ? Et bien tout simplement en parlant le langage des CANTABRES. Je le répète encore une fois " Le langage des Ibères était de nature à surprendre vivement les Celtes; Il décorèrent les descendans de Tubal du nom de Cantabres , --  to cant , parler un certain jargon , -- abroad  (abraud) , à l'extérieur, --.  Tu-as compris mon chéri ? oui Mado , Mais ne crains-tu pas que nous dévoilions un peu trop ouvertement certaines parties d'un langue encore inconnue , car tu sais qu'il est interdit de divulguer certains secrets sans demander l'autorisation à la secte des douze voies ? Hein , tu le sais ? oui chérie  je le sais ...Nous allons rechercher ensemble le fameux dolmen qui se situe aux environs du Roukats , pour cela nous dit notre Druide   " Qu'on pourrait s'étonner à bon droit de ne rencontrer aucun dolmen parmi ces monuments celtiques. Nous en avons  retrouvé sept ; cinq sur les flancs du Serbaïrou, et deux au Roukats, le plus remarquable est situé en face de la Bordeneuve, tout près d'une grande pierre carrée, étrangement posée en équilibre sur une roche .Ce dolmen fermé à une extrémité,  offre l'image d'une grotte. En se plaçant sur le chemin conduisant à Sougraignes , l’œil   distingue aisément la structure de toute ses parties. Tout à fait dans le haut, directement au-dessus du dolmen, une  roche de la crête porte une croix grecque gravée dans la pierre : C'est la plus grande de toutes celles qu'il nous a été donné de reconnaître . En se rapprochant de l'ancien chemin de Bugarach , à la même hauteur que celle du dolmen, une roche énorme est ornée d'une pierre assez forte présentant la forme ronde du pain 
".
 H.B  Mado , notre druide nous parle des dolmens parsemant les environs du Roukats , mais il oublie de nous parler de celui qui  présente l'image d'un cheval dans la nature et que je vous présenterais comme étant le dolmen par excellence.

 

Dolmen présentant l'image d'un cheval.

Où se situe t-il ? Dans la campagne . Il est assez dégagé , et se voit à des Kilomètres ! Qu'y a t-il dessous ? Mystère . Gé nous allons demandé à Baphomet . Oui  mes amis , En fait ce Dolmen est un caprice de la nature . Ce n'est pas la construction d'une structure humaine .  On pourrait le confondre avec un dolmen mégalithique . Vous savez ces tombeaux qui sont connu sous le nom de Barrow. Il faut dire , qu'il se trouve sur le haut d'une  petite colline. Comme  celle du Serbaïrou par exemple . Il semble monter une garde  perpétuelle. Mado les autres dolmens mentionnés par Boudet , surtout ceux situé aux Roukats , sont plus conventionnels .  Gé , oui ! celui qui se trouve juste en face de la Bordeneuve  n'est pas un dolmen, mais un bizarrerie  de la nature . Comme on pouvait l'imaginer c'est l'entrée d'une  grotte ou d'une ancienne mine exploitée dans les temps très lointains. Comme par exemple l'entrée d'une mine de jais . D'ailleurs déjà très connu des gens de la région .  J'ai déjà visité ce genre d'endroit , mais je ne pense pas que cela soit si intéressant au point de délaisser d'autres endroits bien plus profonds mais beaucoup moins connu.  Mado de quoi tu parles ? Je parles d'un site méconnu du grand public , et que tout le monde recherche avec avidité. Mais est-ce que ce site comme tu l'appelles est vraiment celui convoité par l'église ? ou s'agit-il d'un site bien plus merveilleux et qui remonterait à la nuit des temps ? Nous pensons qu'il s'agit de la deuxième proposition , et que bientôt nous allons découvrir .KOR , est tu-là ? Oui mes amis je suis avec vous depuis le début , et je suis sûr que nous allons avec l'aide d'un initié que nous avons connu dans le passé et que mes amis ont avec lui franchi le monde d'en bas. Gégé , j'entends de nouveau des paroles puissantes me siffler dans mes oreilles. Ecoute ces histoires  lointaines !  

 Venez mes enfants rendons nous dans  cet endroit si convoité. Rejoignons tout d'abord le gouffre de Rennes-Les-Bains  Nous voilà auprès du cercle qui sera notre ultime passage.  Un druide 
nous fit signe de le suivre, puis il 
poussa la porte du labyrinthe .   Les brumes sorties de terre cachent notre sentier. Nous vîmes aux détours du passage, des gardiens  qui nous fixent avec leurs yeux perçants .  Le chemin en lacet qui mène à la grotte est là devant nous . Encore un petit effort et nous arrivons devant une porte énorme , elle se dresse tel un barrage  nous interdisant l'entrée .

 

Gégé ,oui retrouvons nous dans la partie 10 si tu le veux bien !


NINOUROB