Err

UNE REGION MYSTERIEUSE

LA RIVIÈRE DE L’HORREUR partie 8

 
   
  Licence Creative Commons
  La rivière de  l'horreur de  Ninourob est mis à disposition selon les termes de la

  licence Creative Commons Attribution -  Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.
                                                Fondé(e) sur une œuvre à ninourob.
                 Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à ninourob.fr.
                                 

                 La Rivière de l'horreur



   Huitième partie


  Nous verrons bien ce qu’aura  décidé la secte des douze voies .  Mais c'est cette organisation qui a décidé que les femmes sont toutes impures .  Tu comprends  Mado, est-ce-que tu comprends ? Oui mon Gégé . Alors ne compte pas sur la secte mystique des douze voies pour défendre ta position. Ils n'ont pour les femmes aucune compassion. Ecoute Gé , je viendrais avec toi ou nous irons nul part.
 

                                                        
                        Rappelle :  la secte mystique des douze voies
 
Cette vision de la fosse ,est-elle  pour toi Gé une réalité ,ou un mauvais songe ?  La fosse que tu-as pu voir, n'est en réalité qu'une vue de l'esprit. Les  propagateurs d’événements fantastiques ne sont avant tout qu'une bande de magiciens doués pour vous faire croire une foule d'images plus ou moins réelles .  Gé , oui Baphomet , vous commencez à comprendre à qui vous avez à faire. Alors prenez vos précautions si vous voulez contacter les  mystiques des douze voies. Mado , il faut bien se rendre à l'évidence , nous ne pouvons pas faire ce que nous voulons ! Ils sont toujours là à nous épier. Gé aller , viens ont rentre à la maison. C'est encore là que nous sommes les plus heureux  . Nous voilà sur la route de la décharge . Tu sais Gé , quelle autre événement va se jouer ,quelle sera notre prochain défit ? Là sur le bas-côté de la route ! C'est  KOR , le petit gnome que les forces du mal ont fait périr. Erreur les enfants ,vous devriez savoir qu'un Gnome est immortel , il ne peut  ni être détruit , ni se détruire car c'est un être de légende,  et puis vous allez être les témoins de la force qui émane de mon tout petit corps  . Le  KOR leva  ses bras et puis soudain devant nous le route commença à s'ouvrir  ... Mado et si ce n'était pas notre petit gnome ? ... Peu importe Gé, ce petit bonhomme féerique  peut nous être utiles à tous les points de vue. Nous ne pouvons pas nous permettre d'écarter un personnage aussi important que notre petit KOR  . Arrête ça KOR  ,par ta faute la route est devenu impraticable ! Ce n'est pas moi qui suis la cause de cet événement , demandez à la secte des douze voies. Vous les avez sûrement irrité , alors un conseil calmez vos ardeurs  , et tout redeviendra normal . Gé , nous approchons de notre baraque , nous allons pouvoir manger et puis nous reposer car nous en avons vraiment besoin. Il y a quelqu'un qui est assis devant notre porte , Je crois que les ennuis ne vont pas tarder à se manifester. Tu crois ? Oui c'est toujours la même chose , lorsque nous nous apprêtons à prendre nos aises ,il y a toujours quelque chose qui vient nous perturber  ,comme un grain de sable dans la soupe. Viens ma chérie allons voir ce qu'il veut ce colporteur !  Mais ce n'est pas un colporteur c'est une marionnette  , mais elle parle ! c'est pas possible ,elle m'appelle Gégé ! d'une voix effrayante avec un rire de sorcière . J'entends bonjour Gégé tu sais que tu dois te rendre à côté  du menhir du Bazel  , là tu trouvera sur place la suite du tracé  que tu dois suivre pour découvrir une chose incroyable, Un petit bout de parchemin t'expliquera ce que tu devra faire avec ta femme chérie. Salut et à bientôt . Baphomet , qui est ce personnage , ou plutôt cette marionnette ? Ne vous inquiétez pas c'est le lien . Le lien ?! Oui c'est son nom. Elle sert de messager entre vous et la secte des douze voies .  Elle vous servira du mieux que possible , De plus  c'est la seul façon de discuter avec cette secte. Mado elle s'est accroché au bas de mon pantalon .C'est encore un sortilège . Gé viens manger ! après nous verrons bien. Mais dit moi ?  Le menhir  du Bazel n'est pas très loin de ta ruine de montferrand ?  Nous nous y rendrons dès demain matin ,. En même temps nous jetterons un œil  sur la bergerie .Il nous faudra aussi des outils . Aller fais un gros dodo ma chérie. Le matin les voila parti en direction de Rennes les Bains. Gé et si nous allions faire une petite visite à l'église de ce village ?  pourquoi pas !  Tu sais Mado , je n'ai pas un souvenir vraiment très bon de notre dernière visite dans cette église . Ha bon ... Je vous rappelle  un passage de cette visite.  « 
A l’intérieur de l'église nous entendîmes chut ! Nous n'avons rien dit, que déjà les manifestations reprennent de plus belle. Nous nous apprêtons a prier quand tout à coup des rires puissants venant de nul part accompagné de cris d'horreur se firent entendre dans l'église. Mado commence à pleurer et à se comporter  étrangement. De La bave coule le long de sa bouche, ses yeux sont devenu rouges, des cernes noirs lui donnent un air de vieille sorcière ses habits sont fait de morceaux de serpillières usées ou de toiles de jute. Je ne la reconnais plus, elle se met à crier des insanités et tremble comme une possédée. Le curé de l'époque sort de son presbytère un crucifix à la main, le brandissant comme une arme autour de la vieille folle. Il hurle des mots en latin Les quelques fidèles qui se trouvent ici sortirent en courant horrifiés. Je me décide à intervenir. Je lui attrape les cheveux et je la pousse hors de l'église.Ses cris devinrent de plus en plus stridents. Je lance au curé ! Que dois je faire monsieur l'Abbé ? Rien qu'il me dit , rien .Je me charge de l'exorciser. Mais elle n'est pas ensorcelée ! Tout ceci n'est qu'une escroquerie , une illusion grotesque de la part des entités de la secte mystique des douze voies. Qu'est ce que c'est que cette histoire de secte se mit à crier le curé en s'adressant à Gégé. Rennes ne contient pas la moindre secte , Il n'y a que Marie Madeleine qui reste la Sainte Sacrée de toute la région du Languedoc . Que je n'entende plus le mot Secte dans ma paroisse C'est compris ?  Oui monsieur le curé. Sur le coup on dirait que mado va beaucoup mieux, ses tremblements ont cessé , et ses divagations aussi. » Incroyable , je n'en reviens pas . Tu te rends compte cette organisation de la secte des douze voies a une puissance vraiment fantastique . Nous ferions bien à l'avenir de leur faire un peu plus confiance. Mado , nous n'irons pas dans cette église ,nous allons nous diriger vers la route qui mène aux abords  de Blanchefort  , Roco-Négro et de là nous emprunterons le chemin qui se dirige vers Montferrand, mais avant nous aurons tout le temps de visiter le menhir du Bazel. Reportons nous à l'endroit où notre druide nous parle de ce fameux menhir : « Après avoir contourné la base de la montagne de Cardou, et avoir dépassé le petit ruisseau qui sépare Cardou de la colline du Bazel, le chemin commence à s'élever en pente douce. Il devait avoir une largeur bien déterminée, telle que les Gaulois savaient la donner à leurs routes . Ce n'était point, en effet, de simples sentiers étroits et dangereux, mais d'excellents chemins possédant une largeur exactement mesurée. Bazel ne veut pas dire autre chose. En rendant à ce terme la prononciation assez dure qu'il devait avoir autrefois , nous aurions à dire Passel. Or , pass signifie une route, et ell la mesure de longueur dont se servaient les Celtes. Au sommet du Bazel, on aperçoit des pierres levées fort étrange, qui contribuent à former le cercle du cromleck du côté du levant. Une de ces pierres mesure plus de huit mètres de longueur, sur deux de largeur et autant de hauteur : cette masse d'environ trente deux mètres cubes à été soulevée, inclinée dans une direction voulue, et calée à une de ses extrémités , afin que son poids énorme ne l’entraînât point sur la pente raide de la montagne ». Boudet H.  Tu sais Gé , toutes les indications que notre druide mentionne dans ses écrits  sont à prendre avec le plus grand sérieux. Je sais Mado, je sais. Nous ne sommes plus très loin de notre but.  Nous le voyons maintenant ce fameux menhir. Gé , j'y vois double , ou il y a quelqu'un assis sur le menhir ? Mado je crois que c'est le petit gnome qui nous a précédé .Il nous fait des signes . Bonjour les amis, j'espère que vos avez bien dormi , parce que maintenant il va vous falloir être courageux , réfléchir pour ne pas se perdre dans le dédale des résurgences karstiques qui se trouvent sous vos pieds . Mais il n'y a pas de souterrain dans les alentours ? Il n'y en a pas parce que vous ne le voyez pas ,ou que vous n'avez pas la science pour le découvrir . Mais il existe bien à proximité de ce menhir , la preuve !  aussitôt  nous voyons avec nos propres yeux , le menhir  commence à sursauter et puis à s'élever dans les airs silencieusement , découvrant un passage fabuleux. Mado, oui , que se passe-t-il  ?  et soudain il retomba à sa place . Petit gnome que devons nous faire , et comment t'appeler ? Vous pouvez m'appeler IGOR . À quoi bon tout ce cirque ? Il sert avant tout , a vous faire comprendre que des masses colossales peuvent êtres déplacé sans aucun effort , rien qu'avec la puissance de votre esprit. Bien des monuments  ont été érigé de cette manière . Gé, oui , tu es sûr que tu as bien vu ?  parce que moi je n'ai pas vu le menhir se soulever !  En fait qu'as tu  observé exactement ,parce qu'avec ces magiciens on est pas sûr du tout . On croit avoir vu , mais en fait la plupart du temps nous sommes bien loin de témoigner la vérité , et puis les témoins en général on cru voir , mais en définitive ils n'ont rien vu. 
 IGOR  , tu vas nous expliquer ce qui diffère dans les témoignages rapporté ! Parce que bien souvent ,des contradictions apparaissent  , et c'est très gênant pour ceux qui attendent de connaître la vérité sur telle et telle autre affaire. Les amis si vous voulez mon point de vue , il faut savoir regarder avec son cœur  et pas seulement avec ses yeux . bien Vu IGOR. Mado , nous sommes toujours sur la colline du Bazel ,  et notre nouvel ami , sautille de joie sur un menhir de 32 mètre cube , soit environ 80 tonnes. Ah oui c'est vrai , le poids n'a aucune importance puisque nous avons le moyen  de passer outre. Gé , oui  , si le poids n'a plus d'importance ,pourquoi le mentionner , nous aurions pu parler du menhir sans en préciser les dimensions . Alors je pose la question , : Pourquoi notre ami Boudet Henri l'a précisé dans son ouvrage ? ainsi qu'une direction voulue ? Tout simplement parce qu'il voulait attirer notre attention sur  ce menhir du Bazel. Par contre il n'a jamais voulu attirer l'attention sur un autre menhir de la région. Ah oui Mado !  et lequel  ?  le menhir des Pontils . Oui d'accord ! Mais il ne fait  peut-être pas partie à ses yeux du menhir le plus important ,et surtout  il ne fait pas partie du vaste Cromleck de Rennes-le-Bains . Il se situe bien au delà ,même si celui-ci reste le plus énigmatique de la dite région. Je vais une fois de plus vous le montrer.

               La peyre  dreïto  ou Menhir des Pontils

 II faut savoir  ,qu'il est avant tout la pierre qui délimite le méridien ancien, et à ce titre il est important mais ne lui confère pas le droit de faire parti  du Cromleck. Qui a sorti qu'il délimitait  une frontière dans ce pays ?  Personne l'a dit  mais ça saute au yeux . Bon Mado Des gens influant  ont volontairement écarté ce repère du et comme centre du Cromleck ... 
 Au lieu dit Pontils, un monument druidique très bien conservé c'est un pulven ou pierre-levée qui se dresse aux abords du chemin vicinal d'Arques; on l'appelle la Peyre dreïto. Nous sommes fondé à croire qu'il existe sous ce pulven une cavité, grotte naturelle ou caverne creusé de main d'Homme dans laquelle il serait bon de pratiquer des fouilles. "Louis Fédié, le COMTE DE RAZES
Un très grand silence est de rigueur devant un tel monument. Pourtant loin d’être innocente, Cette pierre pourrait devenir assurément celle de l’Angle. Et les ANGLES to angle (pêcher à la ligne) vinrent prendre leurs Part du butin avec leurs frères SAXONS !!! 

T

Ce mutisme est mal ressentit par les diverses communautés et malgré Leurs efforts constants, ils n’ont point pris le temps de la regarder Véritablement et ont constamment ignorés le pourquoi fût-elle dressée Ici. Là debout, elle semble attendre quelques événements importants. La pierre droite ne regarde que dans un sens. Il faut espérer que ce soit le bon sens. Elle regarderait d'après certains documents, aux greniers et aux caves du roi. 

Tu vois Gé,  Il a tout de même gardé une certaine importance . Mado , Ils disent aux caves du ROI  ! Mais à quelle cave , et à quel ROI  font-ils allusion ? Il semblerait qu'un mystère entoure volontairement cette partie du Cromleck des Bains de Règnes ! Parce que nous, dans nos réflexions, nous maintenons que le menhir du pontil fait bien partie du Cromleck de notre ami Boudet h. Mes amis je vais vous y amener sous cette pierre , et là vous vous rendrez compte que le croisement qui se situe à l'aplomb de ce menhir reste le croisement du monde terrestre et du monde céleste. Sur ce IGOR leva les bras .  Regardez  le croisement avec ses différentes pancartes. Il montre que ce qui est en haut est l'exacte réplique  de ce qui est caché et qui ce trouve en bas. Quelque soit vos choix , le chemin emprunté reste très dangereux , et même mortel si vous n'êtes pas protégé. Mado regarde la pancarte devant toi  ... Où  devant moi ? je ne vois rien de spécial , sauf peu-être dans le fond  ,sur les pavés de la gloire , enfoncé dans ce ROC  la lame d'une épée nous indique qui est ce ROI et dans quel site nous nous sommes fourré .Ce Gnome IGOR  nous envoi dans des contrées faisant partie de la forêt de Broceliande . Il nous embrouille toujours dans nos recherches . Il va falloir qu'il change sa façon de nous renseigner , en nous montrant de quel bord il se situe ! Nous nous n'aimons pas les histoires tordues et à double facette. Il n'empêche , qu'il nous a mit dans le bon chemin en nous amenant sur ce croisement. Oui mais ces pancartes m'intriguent  ,elle ne reflète pas la réalité , viens Mado choisissons une des pancarte . Là ... "  voie de la salle circulaire "  Allons-y , nous verrons bien la suite des événements . Mes amis vous avez fait le bon choix qui nous dit notre gnome IGOR  .  Quesque c'est que cette chose dans le fond du passage ? Tu entends Gé ces bruits et ces cris ?  Ce sont des hurlements . Maintenant nous sommes arrêté dans ce boyau , Le bruit devient assourdissant , il nous glace le sang . Mado tient moi la main , on ne sais jamais . IGOR où es-tu passé ?  Il nous a encore faussé compagnie Je n'ai plus du tout confiance à ce gnome débile . Le sol se met de plus en plus à trembler . Gé j'ai peur , il va nous arrivé un malheur , les forces du mal sont en action , Là sur le côté un être immonde nous regarde . Gégé tu le vois toi ? Oui je le vois effrayant , immonde  ,  il va  nous parler ou du moins essayer de se faire comprendre .  Mado Regarde sur la paroi du passage ,des lettres y sont écrites , Vous n'avez pas le droit de parcourir cet endroit . Ces lettres tombent en cascade sur le sol du passage et ricochent dans notre direction.. Gé l'une d'elle m'a touché, maintenant le bras me brûle . Gé , que dois je faire ? Tient met toi de l'herbe sur la blessure et frotte énergétiquement . Ho  ça ce calme un peu ,mais je me sens très faible. Je vais dormir . Non surtout pas ,si tu dors tu ne te réveillera plus jamais . Je te tiens par la main , viens sortons de cet endroit maudit. Nous marchons main dans la main sur le passage . Des bruits étranges se font entendre . Nous aurions pu  dire : passage des hurlements. Cela fait bientôt une heure que nous marchons dans les méandres de ce labyrinthe . Gé tu crois que nous sommes perdu ?Je commence à fatiguer . Appelle le Baphomet ,lui au moins il nous est favorable . Vous m'avez appelé mes agneaux ? je suis  à coté de vous . Vous êtes dans le passage qui mène à la salle circulaire . vous êtes sur le point d'arriver . Encore un petit effort . Mado , j'entends  le bruit de la cascade .Baphomet nous sommes mort de fatigue, pouvons nous rentrer chez nous ? Oui mais ensuite vous êtes les invités de la secte des douze voies. A bientôt les amis  ! Gégé , oui tu es en train  de marcher sur les âmes du lointain passé. là ... tu n'entends pas les cris des suppliciée ? Ils sont en train de monter sur la rampe , ou voie sacrée. Celle-là même qu'a empruntée Germaine l'amie d'Eugène ! Mais ce n'est pas possible .Mado , arrête de tout mélanger . Germaine est morte et son compagnon aussi. Viens avec moi dans notre univers et cesse de broyer du noir à tout bout de champs.  Nous sommes sur la route qui mène à notre logis , et bientôt nous pourrons déguster notre souper , ensuite nous ferons un gros dodo. Gé , oui , nous avons perdu notre petit ami , une fois de plus il nous a filé entre les doigts . Mais non il est là , avec nous sur le bas-côté de la route , IGOR tu n'a pas honte de nous laisser nous débrouiller tous seul dans les moments les plus difficiles ? De toute façon , vous aurez bientôt besoin 
de ma petite personne  lorsque vous serez devant les initiés de la secte des douze voies. IGOR , oui Mado  , Notre curé de Rennes-Les-Bains nous a interdit de parler de secte ,parce qu'il  n'y a jamais  eu la moindre organisation sectaire dans le village et tous ses environs . Il nous a bien dit qu'il ne voulait plus en entendre parler. Pourtant mes amis que le curé le veuille ou non , cette rencontre aura bel et bien lieu . Ici dans la voie sacrée présidée par la vierge noire retrouvée dans les environs de Notre-Dame de MARCEILLE . Les amis écoutez ce  passage de la V-L-C de Boudet ! Nous avons le bonheur de posséder dans nos contrées, à un kilomètre  au nord de Limoux , un  Sanctuaire dédié à la sainte Vierge, assidûment visité,  et entouré d'une vénération qui ne s'est jamais démentie  ... Le sanctuaire est gardé par les enfants de Saint-Vincent-de Paul, et à peu de distance vers le haut de la rampe  ou voie sacrée  ! bordée d'arbres verts conduisant au sanctuaire, une fontaine laisse tomber goutte à goutte son eau limpide dans un bassin de marbre. ... Les innombrables  chrétiens qui vont rendre hommage à la  Sainte Vierge, s'arrêtent un instant à la fontaine et après avoir fait une prière, puisent quelques gouttes de cette eau dont ils mouillent leurs paupières. La fontaine de Marceille dût,  comme les autres, être ornée d'une statue de la Sainte Vierge. Est-ce celle qui , au milieu des tourmentes des invasions Sarrasines, à été plus tard retrouvée et placée avec honneur dans le Sanctuaire destiné à la recevoir .Cette Vierge sculptée dans un bois noir, indique sa provenance Orientale : et s'est bien dans un champ voisin de la petite source qu'on l'a retrouvée. Bien sûr  plus loin dans notre lecture nous pourrons apprécié d'autres détails très intéressant sur cette petite fontaine tant aimé de ses fidèles . Nous marchons toujours en direction de notre logis.  Notre petit gnome nous rappelle que nous sommes encore sous l'emprise des puissances féeriques et qu'ils ne sont pas à négliger. Gé  mon amour que penses-tu de notre visite au ménhir du Bazel ?   A vraie dire  le ménhir du Bazel nous indique qu'il nous faut convertir les mètres et autres mesures de longueur puisque  ELL est la mesure de longueur dont se servaient les Celtes. Mado ,oui , Il y a des moments où le Druide Boudet nous prends vraiment pour des imbéciles. Dans son ouvrage il y a d'innombrables sous-entendus , des allusions , et une foule d’expressions sortis de son cerveau très embrouillé . Mais malgré tout , il reste même si nous n'avons pas de photo de sa personne un personnage qu'il va falloir comprendre un peu mieux. Gé pour ma part , il y a trois choses importantes qu'il faut retenir. Les langues anciennes,  Les pierres environnantes inexistantes, les rebuts intempestifs.  Il faut avant tout lire son livre "  La vraie langue Celtique "  comme un enfant et ne pas trop chercher  à  déceler des anomalies là où il n'en existe pas. Gé , nous arrivons . Il y a quelque chose qui a changé ? Non apparemment tout est normal , mais méfions nous quand même. Nous ne sommes pas à l'abris de quelques fourberies à venir. Enfin de retour à la maison, c'est pas trop tôt, hein Gégé ? oui ma chérie . Je vais faire un tour dans la décharge ,histoire de voir si il n'y a rien de particulier ! C'est  bizarre  je sens une odeur qui ne m'est pas inconnue.  Mado tu sens cette odeur qui traverse la décharge ? Oui  ,  Gé , je crois que ça pue  l'alcool  !  Mado y a t-il quelqu'un qui fait de l'alcool avec un alambic ?  Ne vous inquiétez pas  c'est moi  votre ami IGOR je suis en train de prendre un peu des forces . Des force qu'elle se met à hurler ma chérie ! mais tu-es devenu fou ou quoi ? IGOR arrête ça tout de suite , tu as compris ? oui Mado, tu sais mon petit, nous n'avons pas besoin d'un ivrogne avec nous ! Les travaux que nous faisons ne doivent pas être entachées de fait répréhensibles . Rappelez-vous que nous avons rendez-vous avec les Mystiques des douze voies , et ça me rends un petit peu nerveuse . Tu sais que ces mystiques sont capable du pire , et même de nous éliminer.  Nous sommes sur la route qui mène dans la campagne d'Arques . Hier soir ,pour une fois nous avons bien mangé et nous avons enfin réussi à dormir comme des bébés. Nous marchons d'un pas vif . Il fait un temps magnifique , il y a un parfum de printemps qui nous titille les narines. Gé , oui Mado , nous arrivons devant le château D'Arques . Mais au fait , où est passé notre petit ami IGOR . Je suis avec vous ,mais vous savez j'ai un peu la trouille parce que ces mystiques ne sont vraiment pas commode. Ah  ne commence pas  à nous faire peur. Tout vas très bien se passer. Nous soulevons la pierre du passage de la voie des repentis .  Ce passage me fiche la frousse ,hein Gégé , moi aussi , je ne suis pas tranquille , ce sont ces cris et ses hurlement  ,cette impression de ne  pas être seul, d'être espionné  . Mais bon , il faut faire avec . Puis notre ami le Baphomet est certainement avec nous , Igor lui a de nouveau disparût  . Puis tout-à-coup une voie se fit entendre. Vous n'avez aucune raison d'avoir peur de quoi que ce soit. Lorsque vous parviendrez dans la salle circulaire ,mettez-vous devant vos chaises respectives et attendez que l'on vous nomme. Mado , oui , tu vois des chaises toi ? Non , je vois comme un tribunal . J'imagine que les chaises viendront plus tard . Dit moi  Gégé, ! ils vont nous juger  et peut-être bien nous condamner ? Mais nous n'allons pas  nous laisser faire comme des agneaux conduit aux abattoirs ! ... Chut !! vous parlerez quand nous vous en donnerons l' ordre ... Vous êtes devant le conseil de l'ordre des mystiques des douze voies. Ceci n'est pas un tribunal , mais une opportunité  de vous améliorer . Nous sommes dans l’ensemble très content de vous ,seul votre indiscipline est à travailler afin d'être complètement au point . Quant-à la recherche de la malle au trésor nous en reparlerons plus tard. Vous avez acquis deux autres pouvoirs ,qui si vous savez vous en servir ,vous permettra d'atteindre la haute sphère de la connaissance humaine . Mais vous serez pour le moment et pour un temps qui dépendra de vos comportements suivi par votre ami le Baphomet et votre ami le petit IGOR . Tout-à-coup  venant d'on ne sais où ! une brume envahie la salle et du même coup nous distinguons plus rien . Le tribunal a disparu, les entités également ,nous nous retrouvons seul  dans un froid humide  . Nous sommes congelé , Gégé, j'ai froid , je ne me sens pas bien du tout. Moi c'est pareil Mado . Je crois que le mieux est de sortir de la salle circulaire . Voilà nos deux tourtereaux qui prennent la direction de la sortie de la voie des repentis. Lorsque  soudain de nouveau ce bourdonnement sourd  emplit tout le passage de la voie des repentis. Gé, oui !  tu le vois là ?! où , là devant toi ,pousse toi  , vite ... Donne moi la main, aussitôt nous sommes transporté vers l'époque du curé aux milliards. Gégé, regarde nous allons êtres les seuls à connaître exactement ce qu'il s'est passé l'or de la réfection de l'église Sainte-Madeleine à l'époque de Béranger Saunière. écoute bien !..
  
  A l'intérieur de l'église une odeur de vieillerie planait. L’Abbé gesticulait en tous sens. Il parlait un argot primitif mélangé à quelques mots de français. Tout à coup quelle a été .notre stupeur ! Nous voyons arriver notre ami l'abbé Boudet. Béranger, je vous apporte les parchemins. Vous savez ce qui vous reste à faire. Je vous contacterais demain à notre réunion habituelle à la fontaine des quatre Ritous. Où en êtes-vous dans les travaux ? Je vois que vous avez des difficultés avec le Maître-autel. Bien je vous laisse et à bientôt. Sur ce, le curé repartit aussitôt. Les ouvriers ont réussi à déplacer la table du maître-autel, l'un d'eux aperçu dans le fond quelques éclats brillants, ressemblant à des médailles. Il dit plus tard. J'ai vue dans le fond de l'abîme des choses étranges comme un serpent qui courait dans les affres de l'église. Notre croyance n'est pas habituée à voir à l'époque en question et surtout à comprendre ce qui se passait dans ces lieux. Monsieur le curé nous congédia immédiatement, prétextant une urgence. De toute manière il était bientôt midi. L’heure de cassé la croûte. Mais dans notre esprit de campagnard nous savions très bien que cette découverte était essentielle pour lui. Nous les ouvriers qui ont participé aux travaux dans la petite église de Rennes-Le-Château. Nous pouvons affirmer qu'il ne se trouvait rien dans le pilier soutenant le Maître-autel celui-ci étant plein. Mais sous le Maitre-autel. Plus bas en soulevant la dalle sculptée. Nous avons vue quelques reliques comme partout ailleurs dans d'autres églises. Nous avons assisté mon maître et moi à ces travaux à l'insu du curé de cette paroisse. Les dire des ouvriers sont sans appel. Que certains aient pût croire que l'Abbé Bigou de son vivant avait caché quoique ce soit dans un pilier n'est que fariboles. Marie Denarnaud invitât Béranger à prendre son repas. Elle était la représentation même de la campagnarde. Elle marchait à la façon d'une paysanne. Son regard fuyant dénotait quelques fourberies à venir. Mais elle avait le don de savoir exactement diriger et conseiller Béranger, celui-ci étant trop absorbé par sa découverte. Mon maitre et moi nous regardions avec effroi et suspicion le déroulement des travaux. Mon maitre me dit tout à coup, jetons un œil pendant qu'ils sont absents. Que voyons-nous ? Au fond de l'emplacement de l'autel un trou béant puis le début d'un escalier d'environ trois marches .nous devrons revenir pour voir la progression des travaux. Sur le côté, nous pouvions apercevoir une espèce de vase recouvert à moitié par les gravats. Puis un peu plus loin, une cruche brisée dans laquelle on pouvait voir quelque chose entourée de chiffons. Il y avait encore le bouchon collé au goulot de la poterie. Je pense que ce pouvait être de très vieux papiers. Déjà Le Curé était de retour avec les ouvriers. Commencez à sortir les gravats disait-il, je me charge du reste que je présenterais à Monseigneur Billard. Ils se mirent aussitôt au travail. Nous pouvions voir dans l'église, les bancs qui servaient pour les fidèles, ils étaient rangés sur le côté droit empilé les uns sur les autres. A la place du bas-relief il n'y avait rien de spécial. Le crépi de toutes parts avait été détérioré par l'humidité et si il y eu quelques décorations elles étaient inexistantes. Il y eu des travaux de réfection important. Nous  pensons  que les frais engagés pour la remise en état de cet édifice ont dû être très important et beaucoup plus sérieux que les données qui nous ont été retransmises. Grace à l’aide des ouvriers l'avancement des travaux se faisaient petit-à-petit. Ils déblayaient maintenant les gravas au niveau des trois marches. Elles descendaient de plus en plus profondément dans les entrailles de l'église, jusqu’à atteindre une voûte représentée sur la dalle des chevaliers. Là ils trouvèrent les restes de débris humains.  Il aperçut deux boyaux, l'un se dirigeant vers le Casteillas, quant à l'autre il prenait la direction du château de Blanchefort. Ils étaient faits de briques en voûte, à la manière des conduits qui évacuaient les eaux usagées de cette époque. Cet endroit ressemblait à s'y méprendre à quelques catacombes. Des ossements gisaient pèle-mêle en grande quantité de toute part. Puis tout à coup il s'arrêtât net en criant tout fort qui est là ? Mon fils ne bouge pas, reste calme, Il a certainement ressentit quelque chose. Il est recouvert de poussière, de gravas il est plein de sueur, je croie qu'il est empreint d'une grande frayeur, ses mains et ses ongles ressembles à des griffes, une transformation complète à eue lieu en lui. Il était méconnaissable. Plus il avançait et plus les pièces d'or gisaient devant lui. Il y en avait de partout amoncelées pèle-mêle au sol. Comme une bête il enfouit une grande part d'entre elles dans ses poches. Des objets du culte étaient mêlés et enrobés de goudron ou d'une matière visqueuse. Constamment il regardait derrière lui. Il sortit de cet antre à reculons. Plusieurs fois il marchât sur sa robe de prêtre qui n'en était plus une à ce stade. A sa sortie sa servante l’attendait. Marie dit-il, il faut absolument refermer en partie le conduit. Plus tard nous verrons ce que nous pourrons faire. Mais Monsieur le curé que vous est-il arrivé ? Je ne vous reconnais plus, allez-vous laver et vous changer, vous devez reprendre vos esprits, vous reposer et faire le point en vous. Marie, marie, L'OR il y en a partout. Le vase, Le sang, le sel, le pain, La mort est partout en ce lieu. Ce lieu est terrible. De son œil droit exorbité sortait maintenant du pus et était devenu pourri et trouble, de sa bouche sortait une haleine fétide, Il bavait comme une bête, Sa tête était secouée de tics nerveux. Maintenant il avait sérieusement besoin du tout puissant, se repentir de s'être mis au service de SATAN.
 Soudain il se mit à prier.
 
MON DIEU, mon Dieux,
PARDONNEZ MOI MES OFFENSES.


Mado , oui Gé, Le curé était espionné ! tu crois oui écoute ce passage : Mon  maitre et moi nous regardions avec effroi et suspicion le déroulement des travaux ...  Mon fils ne bouge pas, reste calme, Il a certainement ressentit quelque chose. Donc ces personnage nous font penser à un autre curé et un enfant. 

Donc à l'époque l'évêché s’intéressait déjà à cette église ,la preuve ils ont envoyé des personnes pour savoir l’exacte recherches  que le curé Saunière avait faites. Gé , nous avons une chance incroyable de pouvoir assister à des événements qui ce sont écoulé dans le passé et qui sont resté fermé à tout le monde . Alors si tu veux voir la stricte vérité rends toi à la fontaine de Marceille ,et là puise de l' eau  de cette fontaine et mouille toi les paupières . Tu verra  ensuite comme tout est clair devant toi. C'est là un nouveau pouvoir que nous ont donné les mystiques des douze voies. Tu vois mon Gégé, ces mystiques je ne les sens pas très bien ! Ils nous obligent à faire ce que nous n'aimons pas , de plus leur sévérité est bien plus grande que ce que nous pourrions croire. enfin nous verrons bien ce que nous réservera notre destin. Tu sais Mado , il ne faudrait pas prendre pour habitude de critiquer ses mystiques ,parce qu'ils pourraient se fâcher sérieusement ! Tu comprends ma chérie ? Oui mon trésor ,il faudra que je réfléchisse plus sérieusement avant de dire des bêtises qui pourraient nous causer du tort.  Mais revenons un instant sur le ménhir  du bazel. Ce n'est pas un ménhir mais plutôt une curiosité . Gé ,oui mado qu'as-tu vu sous ce bloc de si intéressant ? J'ai aperçu un passage , mais  le bloc est retombé si vite que je n'ai pas eu le temps de voir exactement ce fameux croisement mais non le croisement était sous le menhir des pontils.  Il y a quand même quelque chose qui m'étonne ,ou plutôt qui me surprends , quoi donc ? Il semblerait que dans le sous-sol du Cromleck de Rennes les Bains , les Blocs qui sont mentionné dans l'ouvrage de l'Abbé boudet se rejoignent . Tu-as vu le passage qui se trouve sous le bloc du Bazel  , oui ! et bien à mon avis il  se dirige vers le menhir des Pontils. C'est une véritable toile d'araignée qui se dessine devant nos yeux. Il va simplement falloir contrôler cet état de fait. D'accord Mado  .  A mon avis le secret de boudet n'est pas le Cromleck  supérieur de Rennes les Bains  ,Mais bien celui qui se situe sous le territoire de ce même Cromleck. Tu crois vraiment Mado ? mais oui , je te le dis ! Si les passages se rejoignent alors ma réflexion est vraie. Mado , je crois qu'a bien y réfléchir la triangulation est toute différente de se qu'on connais habituellement. Mais de quoi tu parles ?  C'est notre maitre H.Boudet qui nous invite à revoir tout le système et  penser que son système est vraiment génial. Mais c'est toi ma chérie qui est géniale ! tu te rends compte de ta trouvaille ? non je disais ça sens y réfléchir sérieusement. Comme il disait " tous les chemins mènent  à ... 
 
 
               Les dessous du Cromleck de Monsieur l'Abbé Boudet.

Les triangulations que certains nous proposent , semblent tout-à-coup vident de sens. Ils relient quelques endroits qui selon eux semblent correspondre  à des événements insolites qui se trouvent dans l'ouvrage de notre curé préféré . Alors soyons vigilant et demandons tout simplement à nos amis si nous sommes sur le bon chemin . Pas de réponse , il dorment ou ils sont parti dans les brumes de la sapience éternelle. Le petit IGOR  se tient  maintenant à côté de nous , il nous fait signe de le suivre .Nous somme sous le ménhir des Pontils , au croisement de celui-ci plusieurs solutions sont proposées . Nous allons en choisir une en particulier.  Mado dirigeons nous vers Béthanie puisque le curé au milliards a fait construire sa villa avec ce nom chargé d'histoire Biblique. Le passage est étroit ,venteux  assez  large  et bordé de fleurs champêtres  . Gé, comment se fait-il que ce chemin soit si long , Il y a déjà une heure que nous marchons.  Le petit gnome nous dit de nous taire . nous sommes arrivé , La villa Béthanie ne ressemble pas du tout à ce que je m'en faisait . Nous sommes en présence de la maison de fou qu'Eugène nous avait parlé , et qui inspire la plus grande crainte. La voici  une seconde fois .
 
  
     Il ne faut pas s'attarder dans ce lieu , je sens des ondes maléfiques.      

                       OUI   JE ME SOUVIENS

 Le passage est agréable, le sol est couvert d'une herbe verte et courte parsemée de fleurs odorantes. Tout-à-coup nous  entendons un hurlement suivi de bruits étranges et inquiétants.  Plusieurs personnes se dirigent vers nous.  Ils sont tous plus où moins malades des nerfs. Nous nous tenons sur nos gardes .Le plus petit d'entre eux nous dit ! Vous venez manger avec  nous, et dormir aussi tu peux me donner une cigarette ? nous lui répondons que nous ne fumions pas .Je regarde au loin, j'aperçois une maison assez grande sur deux étages. Une fille me dit ! c'est ma maison à tous, Ils nous battent les gardien pour nous faire taire. Celui qui entre ici ne ressort plus jamais c'est une prison, et vous bientôt  vous serez comme nous  tous, alors partez au plus vite et ne vous retournez pas.

Ces petits enfants laissé là dans ces maisons de fous me font de la peine. Ce passage dans la voie des laissés pour compte ,que l'on nomme voie des martyres me font penser que pour un rien nous pouvons nous retrouver enchaîné dans un cycle infernal. Cette voie des martyres ,est je crois la plus inquiétante . Elle surpasse en horreur toutes les autres voies. Quand Eugène nous disait , c'est elle qui m'a le plus fait souffrir , tant physiquement que psychiquement . La villa Béthanie est le point de rendez-vous de la famille biblique . Jésus y séjournait bien souvent ,soit pour voir Marie de Magdala , soit tout simplement pour parler en paraboles aux milieux de ses disciples . Les  apôtres du Christ n'avaient de cesse de poser des questions sommes toute bien souvent très naïves . Comment faut-il prier ? Où est le royaume de ton père etc ... Nous ne demanderons rien de spécial , d'abord notre dieu n'est pas le Christ ,mais toutes les autres entités qui sont partout dans un lieu et en même temps dans un autre nous faisant devenir chèvre . Essayer de suivre cette force ,c'est pure folie. Nous Gégé et moi-même nous sommes habitué à côtoyer ces feux-follet . Nous continuons notre marche . Après avoir dépassé la maison des fous , et longé les innombrables grottes qui sont sur le coté de la paroi du passage de la voie des martyres , nous arrivons à un embranchement . Gé , marche moins vite ,je suis fatiguée moi , Là devant nous se dresse une muraille de granit .  Impossible de passer ! ..  Qui y a t-il derrière ? nul ne le sait , sur les coté de l'eau commence a suinter , nous devons faire demi-tour Gé ?  L'immense  muraille tremble sur ses bases . De plus en plus d'eau se jette sur le coté de cet  obstacle . Gé appelle tout de suite le Baphomet . Que se passe t'il  encore ? Vous avez courroucé les démons de ces lieux ?  Non mais  nous n'y sommes pour rien , nous arrivions , lorsque tout-à-coup le bloc de granit commença à se désagrégé .Nous avons crû bon t'appeler , en plus tu nous accuse de vouloir prendre les démons pour responsable de ce qui ce passe autour de nous. Bon  vous devez faire demi-tour parce que les éléments ne sont pas en votre faveur. le passage du coup-blanc est un lieu neutre , il démontre votre vulnérabilité , mais empêche votre désintégration . Les mystiques en prendront compte. Continuez tout droit ensuite au pont fleuri tournez à droite puis suivez les indications  , mais attention de ne pas vous perdre dans le dédale de l’incompréhension collective . Celle-ci vous guette ,elle attend  vos déficience  , elle vous réserve aussi du sport  pour vous apprendre que le vrai pouvoir est, et restera pour toujours aux mains de la secte des douze voies..      
  Nous voici arriver au pont fleuri, pas de panneau en vue. tourner à droite ! pourquoi on se le demande . De toute façon à droite il n'y a rien de particulier. Un mur de granit nous fait face. Tandis qu'à gauche  le chemin nous conduit apparemment dans un espèce de désert . Mado, tu ne vas pas nous engager dans ce terrain vide de sens  , dépourvu d'eau et autres choses nécessaire à la vie. Gé , je propose de faire demi-tour ensuite nous verrons bien ce qu'il faudra faire. Baphomet nous avons pris la décision de rentrer à la maison par nos propres moyens. Les amis, svp ne faites pas trop les malins ,vous allez  bientôt savoir se qu'il en coûte de se moquer de la secte des mystiques des douze voies. Mado , oui chéri, c'est quoi cette musique de dingues ? j'ai les tympans en compotes . Nous ne pourrons pas tenir indéfiniment avec ce tintamarre. Nos deux étourneaux ,blottis l'un contre l'autre marchent avec les plus grandes difficultés. Le vent c'est maintenant mit de la partie . Mado, asseyons nous un moment, et restons tranquille.  Regarde dans le fond du passage de la voie des martyres . Eugène nous a écrit , cette voie est la plus terrible , les atrocités  surgissent de toute part nous laissant sans voix.  Gé, oui ,où sommes nous , j'ai le plus grand mal à te suivre , le sol est couvert de grosses pierres posées au hasard  et ne sont pas stables . Regarde Mado le passage s'est transformé en torrent impétueux qui dévale à cent à l'heure,  charriant des troncs d'arbres morts  , des gravats qui risquent à tous moment de nous emporter au loin. 
Gé arrête de me regarder comme ça !  C'est pas le moment de faire le C... Gé qu' as tu bon sens ? je ne te reconnais plus ! qui êtes-vous ? Je suis celui qui dirige vos pas ,Vous allez bientôt rejoindre les damnés de la voie des martyres. Eugène vous avez prévenu, c'est le passage le plus terrible de tous . votre compagnons est juste devant vous mais comme précédemment  il ne peut pas vous voir ni vous entendre ,parce qu'il n'est pas sur la même longueur d'onde que vous. bien sûr dans l'espace d'un coup de vent ,il vous reviendra bientôt lorsque vous aurez dépassé le pont fleuri vous aurez de nouvelles intuitions qui certainement seront couronnées du plus  heureux succès. Gé, oui  ma chérie, nous  avons regardé à droite ,à gauche mais, nous n'avons pas emprunté le pont fleuri !  essayons ensemble si tu le veux bien. Mais d'abord est ce que tu me vois ? Oui je te vois très nettement . Te rappelles tu  des mots prononcés par le Baphomet ? : Dés que vous aurez dépassé le pont fleuri , vous aurez de nouvelles intuitions . Mado sautons , NON  , non, ne sautons pas il y a un gouffre à la fin du pont. Où ça !  là sous tes pieds ! tu ne le vois pas ? Oui mais comment allons nous faire pour sortir de ce pétrin ? Nous n'allons pas rester planté là indéfiniment. Gé , il y a un personnage qui nous fait signe de le suivre !  Tu sais mon chéri  ce qui est important c'est ce que tu vois avec tes yeux mais pas avec ton cerveau ,alors encore une fois faisons gaffe . Les initiés de la secte des douze voies  jouent avec notre cerveau ,ils se contentent de nous faire voir des images plus ou moins trompeuses de notre environnement .  C'est quoi ce truc qui s'avance vers toi Gégé ? Attention il avance dans cet endroit qui est la voie des martyrs . Gé fait attention  , ce n'est pas un humain ,c'est plutôt un personnage sorti de la mythologie  Grecque  . Incroyable il tient dans sa main une pelote de fil  ! Je sais qui c'est , Moi aussi  Mado c'est celui qui a débarrassé le pays du Minotaure . Monstre à tête de taureau qui terrifiait toute la contée. Ce jeune homme portant une pelote de fil  se nommait Thésée  . Nous avons déjà parlé du fameux édifice  portant le nom de labyrinthe et qui a été construit par Dédale  . Tu sais Gégé , le labyrinthe  dont nous faisons allusion se trouvait en Crête . Gé, oui Mado ,nous devons réfléchir à l'histoire de  cet événement . Notre amis le druide nous parle de cette histoire d'un dénommée Mesraim : le constructeur du labyrinthe Égyptien mais il n'insiste pas sur celui-ci . Donc c'est celui de Crête qu'il va falloir étudier avec toute la fougue nécessaire pour atteindre au bût .  Que dit exactement notre druide à ce propos ?  Pas grand chose d’intéressant , d'ailleurs il ne parle pratiquement pas du labyrinthe de Dédale ,et pas du tout de celui de Crête . Il nous faudra attendre de nous y rendre ensemble mon chéri Gégé, et moi même. Si notre druide ne s'étend pas sur les  labyrinthe de l'époque ancienne , son ouvrage est un véritable monument et il faudra le considérer comme étant un  des plus grand LABYRINTHE intellectuel  de tous les temps. Nous allons essayé de vous montrer une photo  d'un labyrinthe un peu moins connu que celui de Dédale .  

    
   Voici l'entrée du labyrinthe  .               voici la sortie du labyrinthe .

Mado , il se situe où ce dolmen ? Sur le territoire des bains de Règnes . Et le cheval que l'on voit au loin dans la plaine ? Aux bains de règnes . Les visiteurs sont tellement pressé de voir la chose la plus importante à leurs yeux, qu'ils en oublient de regarder l’essentiel. Gé , oui ma chérie , cette nouvelle   histoire me semble tirée par les cheveux ! Ces rochers si nombreux dans le Cromleck de Rennes les Bains , me semblent si dispersés  et disparates qu'ils se confondent avec l'essentiel au Cugulhou ! a oui ?!  Donc d'après toi ce labyrinthe des Bains de Règnes se situerait  sur la partie que notre druide appelle communément  le Goundhill  ou Serra Plazent ? Bravo tu as trouvé. D'ailleurs nous n'allons pas tarder à ratisser le coin ci-dessus nommé . Aller mon cœur rentrons à la maison. Tout en marchant en direction   de la décharge ,la main dans la main , nous ressentions  tous les deux un étrange malaise  . Mado  ,j'ai l’impression qu'on nous observe , ou alors derrière  les rochers qui font  partie de l'environnement , s'engouffre entre eux une musique qui ne nous est pas totalement inconnue. Je crois que tu as raison , accélérons le pas veux-tu ? Gé, oui je crois que j'ai vu notre petit gnome KOR  . Je te l'ais déjà dit plusieurs fois : KOR est mort  juste après notre visite dans le désert qui nous mène à Jérusalem . Mais Mado un gnome ne peut pas mourir , c'est un personnage de légende .Pourtant je suis persuadée que j'ai aperçu une chose qui se déplaçait très vite. Tiens regarde là derrière les futaies qui bordent la rivière de la Sals ! Ho mon  Dieu , Gé regarde il y a un corps qui flotte . Mais c'est  Max !  que lui est-il  arrivé ? En plus il est en décomposition partiel . Il faut avertir la gendarmerie le plus rapidement possible . Tient Gé , une voiture arrive arrête la ! voila mon Gégé qui commence à barrer la route . Que se passe t'il  Gérard ? regardez madame Hussot c'est Max Grandbon Il a du se noyer il y a environ quatre à cinq heures ou peut-être bien plus. Ne vous inquiétez pas je cours à la gendarmerie avertir.  Merci Madame Hussot. Vient Mado , nous ne sommes plus très loin de notre baraque  maintenant !  Comment se fait-il  que l'on retrouve  tout un tas de mort dans cette rivière ? Pourtant elle coule doucement . Il faut dire que Max avec ses fréquentations  avec des gens peu recommandables . Il devait finir un jour ou l'autre en drame .. Le pauvre il ne méritait pas cette punition. Pourquoi tu parles de punition ?  parce que tout cela a l'air d'une vengeance . Et comme tous ceux que nous avons retrouvé mort dans la Sals , il sont tous disloqués  et marqués de trace de torture. Enfin je crois. Dès que nous serons à la maison je passerais un coup de fil à la gendarmerie. Voilà nous sommes arrivé dans notre chère décharge . Je vais préparer un casse-croûte , après la sieste nous verrons bien ce que nous ferons . Appelle le Baphomet quelles sont nos prochains travaux ? Tout-à-coup  ils entendirent une voie tonitruante . Vous êtes rentré  , mais vous deviez visiter le fameux Labyrinthe  ! or vous ne l'avez même pas trouvé ! Il me semble que vous parliez du Goundhill ? Qui êtes-vous pour nous interpeller de la sorte ?  Vous le serez très vite ne vous inquiétez pas. Quand à votre ami le Baphomet il doit faire sa sieste , laissez le donc en paix .  Après votre repos , nous nous intéresserons de plus près à la construction du dénommé  DÉDALE concepteur  du labyrinthe de la Crête . Mais qui êtes-vous pour nous donner des ordres ? Nous, nous n'avons qu'un seul  ami qui jusque ici ne nous a jamais fait défaut . Alors vous comprendrez que vos ordres ne seront jamais suivi  , et que nous suivrons uniquement notre ami le Baphomet. Sur ceux la colère de cet entité ne se fit pas attendre, Un bourdonnement venu de nul part se fit entendre et nous glaça de stupeur. La baraque où nous nous trouvions se mit à se disloquer . Ce fut d'abord   le toit puis les cotés , nous nous retrouvâmes au milieu de la décharge avec des trombes d'eau. La plupart des détritus présent s'envolèrent  dans un fracas épouvantable.   Mado ! donne moi tout de suite la main  ou nous allons disparaître dans peu de temps. Je ne te vois plus Gé ! où es-tu ? a coté de toi tends moi la main ! tout-à-coup un morceau de contre plaquer envoya ma pauvre femme au milieu de la décharge . Maintenant me voilà courir pour essayer de l'attraper  au vol . Je la tiens fermement ,mais elle n'a pas l'air de comprendre ce qui se passe.  dans un effort surhumain je la ramène à moi . Mado  agrippe toi à moi ? Mais où sommes-nous je ne vois plus rien de ce qui nous entoure . Mado ce ne sont que des  images comme toujours ce que nous voyons n'est pas la vrai histoire que l'on veut nous faire croire. Gé mon amour !  mais tu n'es pas le Gégé qui m'a épousé , tu n'es qu'un imposteur ! Laissez-moi  tranquille et passez votre chemin . Mais enfin chérie ! tu dérailles , tu n'es plus dans la réalité des choses . La voila qui commence à hurler des insanités , et puis petit à petit elle devient toute rouge de colère , maintenant la voila qui se roule par terre dans la boue. La bave qui coule sur le pourtour de sa bouche  . Elle tremble de tout son corps . Baphomet vient tout de suite nous secourir, nous somme perdu , Ma petite femme est dans un état impossible a décrire. Je t'ai déjà dit d’arrêter de gueuler comme un dingue. Je suis à côté de vous . Tous ce que vous voyer, n'est qu'une enfilade d'images , mais ne font pas parties de la vie réelle qui se déroule autour de vous. Oui , mais  pourquoi  nous imprègnent elles et nous terrorisent elles tant ? Tout simplement parce qu'elles sont si réalistes que nous avons de la peine à les prendre  pour des vraies . Tient voila ma bonne femme qui revient à elle . Il y a quelque chose qui sort de sa bouche. Mais c'est un bout de viande pourrie ! Ha c'est infect !  à la limite du supportable ! Dans un renvoie , toute la chose sort de ses entrailles ,et se repend dans la boue . Quelle horreur , je n'en peux  plus de voir toutes ces saloperies .  J'ai envie de dégueuler. Mado ça va mieux ou bien ? Oui  ça va bien maintenant . Retourne toi Gé , et regarde , notre baraque est intact . Mais la décharge en a prit un sérieux
coup . Mais dit-moi Mado , il avait raison , nous devions nous rendre dans le labyrinthe en Crête ?  Il nous avait suggérer l' endroit désigné par notre druide Boudet , sous le site dit le Guondhill , à la sortie des Bains de Règnes . ,juste après le lieux-dit le Serbaîrou  par des sentiers peu fréquentés, to swerve (souerve), grimper, byroad (baï-rôd) , chemin peu fréquenté --; mais on est largement dédommagé, lorsqu'on est en présence du travail gigantesque fait par nos ancêtres .  Tu sais Gé, oui , nous ne sommes pas très loin du Serbaïrou , allons-y et nous verrons bien si les dires de notre druide s'avèrent exacts . Regarde Gé il y a quelque chose qui a bougé  à côté de la réserve d'eau !  Ha  oui , mais c'est notre ami le gnome KOR . Voila que mado se met à courir vers lui. C'est bien toi mon petit gnome ? Oui c'est bien moi . Vous devriez savoir qu'un gnome ou  elfe ne peuvent pas mourir parce que  nous ne faisons pas parti du monde des humains . Et puis nous avons été créé par le souffle de l'esprit et non par le limon de la terre. Allez Mado je vous accompagnes sur le Serbaîrou . Mais attention la voix que vous avez entendu peut très bien de nouveau se manifester. Je rappelle où se situe le Serbaïrou sur la colline des bains.
                     
                                                 Le goundhill

Mado , Je rappelle que le Goundhill se situe au dessus du Serbaïrou. Gé , je le vois regarde il est avec beaucoup d'autres , Il s'amuse à taper les menhirs avec d'autres petites roches qu'ils trouvent  un peu partout autour des grandes roches qui sont par centaine sur cette partie du terrain . Il faut dire qu'à chaque frappe sur ces gros rochers avec ces petits cailloux , il sort un son nouveau qui forme  ensemble une certaine mélodie. Mais de quelle chanson parles-tu ? Je parle de la valse des MOTS

Mon chéri , que penses tu de ces écrits ? Est ce que nous avons bien fait  de les apposer sur le site de ninourob ?  Je pense honnêtement que non . Les gens ne sont pas suffisamment murent pour comprendre la subtilité de ces  mots. Quant à nous deux nous serons à l'avenir  moins explicites sur certains détails qui hurlent de vérités et qui pourtant ne sont pas compris .
Ce qui importe , c'est  qu'une infime  partie de nos  lecteurs soient captivé ,le reste n'est  que choses insignifiantes et sans intérêt . Bientôt avec le secours d'Internet  certains chercheurs tomberont sur nos écrits . Nous espérons qu'il trouveront  l'entrée du  LABYRINTHE  ou de la salle circulaire . Une immense joie et une grande émotion  les attends . Quant-à nous les  Gnostiques, nous ferons notre possible pour aider celui ou celle qui aura été le plus méritant . Il sera protégé des  forces  psychiques extraterrestre qui évolues autour  de nous. Parce qu'il faut bien comprendre que ces forces auquel je fais allusion, sont vivantes et existent autour de nous depuis des millions d'années ,mais elles sont dissipées . Pour les appeler  , il suffit de les rassembler grâce à la prière , et surtout de croire  en l'esprit SAINT. Etre convaincu de cette puissance  équivaut  à se rapprocher de celle-ci pour toujours .  Comprendre la GNOSE c'est être d'accord  avec son esprit .  Nous verrons  plus loin qu'une grande partie de la connaissance  de notre sauveur avant ses trente trois ans n'est compréhensible que sous la forme qu'emploi les Initiés ; c'est à dire  ésotériquement  et  cachée aux commun des mortels. Être Gnostique c'est avant tout comprendre ce qu'a fait le Christ  depuis l'âge de la réflexion jusqu'à sa mort , puisqu'il est dit qu'à l'âge de douze ans il enseignait dans le temple de Jérusalem . Personne à la connaissance infuse , surtout pas à douze ans . Ceux qui l'ont  ,sont  souvent aidé par un Initié qui forme son élève jusqu'à cette connaissance (GNOSE) . Mado est ce que tu me suis ? Je te comprends , mais il faudra que je réfléchisse à tes dires car ils sont quelques peu embrouillés . Si tu n'arrives pas à me comprendre , c'est que probablement tu n'as pas assez mûri , mais je vais t'aider si tu le veux bien. La GNOSE c'est quoi ? C'est la connaissance. Mais encore ? C'est surtout connaître ce que les communs des mortels ne connaissent pas . L'Homme en général  est né de la chair et non pas de l'Esprit. Donc il rejoint toutes les formes  qui vivent sur la planète que l' on nomme terre. les pensées naissant du souffle de l'esprit évoluent en dehors de la sphère terrestre. J'entends par pensée , toutes entités engendrés par le souffle divin , qui lui est immortel , innommable , et sphérique ,donc parfait. Gé pour le moment nous n'avons pas besoin de savoir ce qui n'existe pas . Nous sommes fait de chair , et donc mortels. Nous sommes bien réels nous les terriens , et tout ce qui ressort de l’ésotérisme ne nous concerne pas. Toutes ces GNOSES ont été inventé par l'homme et donc font parti de la pensée de l'homme . Ce qui est invisible à nos yeux ignorants , ne seront révélé que par la puissance de l'esprit humain. Tu me suis mon Gégé ? Oui mado . Je te dis oui , mais je reconnais que je rame un peu . J'ai un défaut commun à d'innombrables  peuples du moment et aussi du passé. Ce défaut dont je fais allusion c'est la dispersion de la concentration intellectuel. Je t'écoute sans t'écouter , puis je perds le fil de tes explications. Puis sans savoir pourquoi , je pense à tout autre chose , mais crois moi ,je suis quand même avec toi , la preuve c'est que je refais surface brutalement . Tu m'aime chéri ? C'est ça les femmes , mais elles ont une façon de comprendre les choses autrement  que les hommes leur compagnons. Et la GNOSE dans tout ça ? La plupart des Gnostiques sont des penseurs introvertis . Ils ne pensent qu'à leur travail.  Il y a plus de deux mille ans lorsqu'ils étaient dans le désert de Qumran  afin de finir les copies  des parchemins qui constituaient  la bibliothèque du même nom . Ils étaient  attaché à un groupe de gens " les Blancs, peut-être Esséniens " pensant aux mêmes mystères. Ils se plaisaient à rechercher la vérité, qui se transformait vite en leur vérité. Ils pensaient qu'ils détenaient la GNOSE ou la connaissance de tout ce qui touchaient à la création du grand  Univers. Mais voyez-vous , lorsque nous cherchons à percer les mystère de la nature , elle nous le rends bien sous la forme d'une mort rapide et terriblement atroce. Alors mes agneaux , soyez vigilant , et ne cherchez pas trop en profondeur ce qui est présent tout autour de vous . C'est toi Baphomet ? Pourquoi parles-tu avec cette profondeur de mot qui te caractérise si bien ? Nous voulions savoir  moi-même et ma douce  femme chérie ,simplement quel était le rôle de ces Initiés ? Leur rôle était simple , ils devaient tout faire pour garder secret leur activité sous peine de mourir. Mais laissons cela si vous le voulez bien et passons à des choses plus sérieuses. Ceux qui parle constamment de Gnose , en parlant bien sûr religions avec Dieu en tête , feraient bien de penser plus en profondeur l'histoire de la connaissance  . Qui sont ces GNOSTIQUES moderne qui brandissent la bannière du Christianisme sans cesse , en nous rabâchant encore et toujours la passion du Christ , en prenant Jésus pour un Gnostique alors que ce n'était qu'un simple charpentier que nous pouvons bien imaginer être dans sa vie prétendument cachée  un humain comme tous les autres  . Certes il est vrai  , qu'il faudrait démêler son emploi du temps qui est quelque peu mystérieux à ce Jésus . Demandez à n'importe qui  ? qu'avez-vous fait entre douze ans et trente ans ? On vous répondra aucun intérêt  . Vous parlez constamment de Gnose  , Mais vous ne parlez pas des crucifiés à Rome sous le Règne de l'empereur NÉRON , Le préfet de la ville de Rome, Pedanius  Secundus est tué par un de ses esclaves . De par la loi de l'époque  tous les esclaves de la maison au nombre de 400 sont crucifiés. Néron ne s'est pas opposé à cette sanction .  Alors vous savez ce n'est pas un simple petit charpentier qui a été crucifié qui va changer quelque chose à l'empire de l'ancienne Rome. Par contre la connaissance reste un savoir caché qui appartient à certains groupes fermés . Mais est ce que ces personnages , Ô très respectables, n'ont pas pour habitude de faire passer leurs affaires avant la vérité sur telle ou telle autre GNOSE .Baphomet , que devons nous faire ? C'est vous qui cherchez et non moi . Mado toi qui est très perspicace , et a plus de jugeote que ton illustre mari. !  Votre plus grand souci , est de retrouver le Labyrinthe de notre druide  H. Boudet  . Vous savez les enfants votre labyrinthe se trouve peut-être en surface et non pas sous terre ! à la vue de tout le monde . Pourquoi constamment  il nous dit que les menhir sont réuni par centaine sur  les flancs des collines  environnantes ? Il nous montre la voie , en nous disant , ici il y a ceci , ou là bas il y a cela , Le labyrinthe de notre ami Boudet H , rappelons le fait dix sept ou dix huit kilomètres de pourtour !  ou circonférence ! Gé , oui au fait combien on en compte des cailloux qui ressemble à des menhirs sur le pourtour du cromleck de Rennes les bains ? Au fait Boudet ne nous parle pas de sa GNOSE dans son  bouquin !  Non mais son ouvrage constitue en lui-même une grande connaissance de tout ce qui touche aux peuples anciens , leur façon de vivre en communauté , etc ..  Puis il ne nous a pas tout dit !  Peut-être l'a-t-il  fait intentionnellement pour brouiller les pistes .  Vous êtes près d'une des vérité qui hurle le petit KOR ! On dit toujours que la vérité réside dans la pierre ,et parfois sur celle-ci. Or les stèles quelque peu insolites qui résident sur le territoire des Bains de Règnes ,sont celles qui ce situent sur ce même endroit . Mado , je pense qu'il veut parler de la partie qui dessert le cimetière des Bains de Règnes . Tu vois mon petit Gégé , moi je crois surtout qu'il a voulu écarter les chercheurs sur la piste du Cromlech alors que le secret si il y en a un, doit se trouver dans le cimetière . Alors si tu le veut bien allons faire un tour dans celui-ci. Mais nous, nous voulons voir le cimetière  dans les temps anciens , comme par exemple à l'époque du curé h Boudet. Comme nous ne pouvons pas nous déplacer dans le temps " COMMENT ÇA qui nous rétorque le petit KOR"  Nous pouvons passer pas la voie des sources chaudes . Comme vous le savez il y aura certainement un problème d'époque que nous ne pourrons pas maîtriser mais ce n'est pas vraiment  un problème . Allez venez suivez-moi. Le voila qui lève  ses deux bras vers le ciel ! attention nous avons déjà vécu  cette scène  hein Gé ? oui Mado  . A cette  époque nous nous sommes retrouvé  au temps des fêtes Juives de Pâques sur le chemin qui mène  à la ville de Jérusalem . Tout-à-coup un vacarme effroyable ce fit entendre  ,suivi d'un temps  d'orage  dantesque .  Voila mes ami vous êtes au temps du curé Jean VIÉ  . Justement regardez il est en train de graver quelque chose sur une stèle . Il  ne vous vois pas ,mais il peut, vous sentir. La présence de quelqu'un autour de vous ,vous incite souvent à vous retourner constamment.  vous allez  assisté à sa mort et a  l'arrivé du nouveau curé des Bains de Règnes. Maintenant nous sommes trempé  De l'eau s'infiltre de partout dans le cimetière . L 'arrivant nous paraît insignifiant ,affable , n'ayant apporté avec lui que peu de chose . Avec son parapluie , il se mit à visité le village du regard , puis, il se dirigeât vers l’intérieur de son Eglise .  Mado , il a un sac de voyage avec lui . que peut-il bien contenir . Je vais vous le dire qu'il nous dit le petit KOR , Il contient de la vaisselle de grande valeur et quelques objets du culte . Avec ce qui tombe , nous ne pouvons absolument pas nous attarder ici . KOR ramène nous chez nous dans la décharge s'il te plais . Il leva ses deux petit bras au ciel et, aussitôt nous ,nous retrouvâmes chez nous.  Gégé, oui ! que penses-tu  de cette visite dans le village des bains de Règnes ?  En fait nous n'avons pas vu grand chose, l'important à mon sens, c'est le regard du curé Boudet . Ce regard  très étrange qui délimite son territoire  . Pourquoi ce  temps exécrable , cette pluie qui nous a empêché  de voir en ce lieu magique , parce qu'il faut bien admettre que c'est grâce à notre ami le gnome KOR que nous avons eu le privilège d'assister à l'arrivé du curé H.Boudet l'inventeur de la Vraie langue Celtique. Mado , c'est quand même bizard que peu de gens s’intéressent au sous-sol de notre région ! Les gens que nous connaissons ont d'autre soucis .Mais j'ai eu vent par contre , que beaucoup s'intéressent  à l'Abbé Boudet et à son livre que nous mentionnons plus haut. Je crois qu'ils sont tous à la recherche d'un secret  que notre druide "BOUDET"  aurait  inséré dans son oeuvre . Crois-tu vraiment qu'il y aurait un secret inséré dans son oeuvre ? Oui , vraiment !  Pas de doute à ce sujet. Il n'y a qu'a lire le passage de la langue Basque pour s'en convaincre. Mais ce que nous ne connaissons moins , c'est le travail qu'il accomplit sur les sois-disant dolmens qui sont pourtant réels sur son territoire . Dans ses ouvrages qu'il publia il y est fait mention du travail gigantesque que ce curé des Bains de Règnes y accomplit. Mais de quel  travail parle t'il ?  Nous pensons nous , qu'il s'agit  plus particulièrement de celui des différentes peuplades qui vivaient dans ce coin de l'Aude . Prenons par exemple le peuple du nom de ANGLES " to angle -- pêcher à la ligne--, !!!  l'Aude n'est pourtant pas particulièrement située près de l'Océan ou de la Méditerranée ? Oui mais Mado il s'agirait donc de pêcher dans une rivière ?! Mais de quelle rivière nous parle t'il ? Gé , La seule rivière qui contiendrait un intérêt quelconque est : le Rialsès . L'entrée du Cromleck se trouverait au confluent du Rialsès avec la Sals. Notre Druide nous dit ceci : Le Rialsès -- real (rial), réel, effectif, -- cess, impôt, --coule du levant au couchant, dans un vallon dont la terre fertile pouvait certainement permettre aux habitants de fournir l’impôt dont les Celtes frappaient les terrains d'un facile produit. !!! Mado , Parmi ces terrains ce trouvait obligatoirement le terrain ayant pour nom  KAÎROLO .  Ce nom  me dit quelque chose car notre druide nous en parle à deux reprises  donc un endroit caché aux yeux des gens un peu trop curieux. A ce propos il nous dit ceci : On peut affirmer que nos aïeux cultivaient le blé, puisque  cet aliment était l'objet d'une distribution impartiale et la Kaïrolo key (ki) clef, --ear (ir) , épi de blé -- hole, creux, petite maison --, le grenier et peut-être le silo ou souterrain renfermant la précieuse céréale, existait toujours auprès des centres d'habitation celtique. Le petit KOR qui rajoute : En effet il n'y a guère de village qui ne possède un terrain de ce nom . La Kaïrolo des Redonnes était située au sud de Montferran tout près du chemin conduisant au ruisseau de la Coume et aux Artigues. Mado, oui Gé Le rapprochement que je fais avec la bergerie qu'Eugène a trouvée est flagrante et nous incite a y jeter un coup d’œil  parce que toi aussi  tu t'es aventuré  dans cette fameuse auberge construite sur une ancienne bergerie. C'est la vérité ou non ?  Tu as raison de le souligner , et quand pense notre petit ami KOR ?  J'étais en train de regarder l'inscription sur la stèle  de Paul Urbain de Fleury. La famille  Urbain de Fleury  , c'est bien la famille qui a été doté d’immenses territoires à l'époque de la guerre des albigeois ? Non ,cette famille faisait partie de celle de la famille  d' Hautpoul  de Blanchefort . Kor c'est bien ça , oui ou non ?  Mado, oui KOR , il faudrait faire un petit tour du côté  ou plutôt à cette époque si troublée de notre région.  Celui qui nous intéresse est plutôt Monseigneur  VIÉ prédécesseur de notre maitre H.Boudet.  Ecoute KOR ne tergiversons pas , Gé que penses-tu de faire un tour dans les environs de la voie des sources chaudes pour éclaircir ce mystère qui entoure le petit cimetière des Bains de Règnes ? Et bien allons-y  ,mais avant je crois  qu'il serait  plus raisonnable d'en parler à notre ami le Baphomet. Mes amis, il faut que je vous avertisse , que cette affaire est une affaire de famille , mais si compliquée que vous aurez sans doute beaucoup de mal à en faire le tour . Ce qui régissait à cette époque la vie dans les petits bourgs , c'était justement les affaires de famille ,que les notaires pas toujours intègres dépatouillaient plus ou moins bien. Le petit  KOR leva soudainement les bras, quand tout-à-coup  sur la voie des sources chaudes ,il commença  à gueuler ( Attention à vous étranger cette partie de la vie de notre région à l'époque que vous affectez n'est pas la période la plus facile à comprendre ) . KOR  où nous as-tu amené ? Une musique des plus sinistre retentit . Nous voyons au loin le petit village des bains de Règnes. Au sol le passage est couvert de galets ,le temps est exécrable , le vent devient de plus en plus fort  , du haut des falaises des sources chaudes , on peut apercevoir  que des monceaux de roches énormes tombent  sur le sol .Nous nous approchons du cimetière , là ... Des personnages de légendes sautillent à notre arrivée. l'un d'eux nous interpelle , vous aussi vous êtes passé en faisant le  Bien , le bien !! comme  Urbain de Fleury ? le maçon  bienfaisant ? Nous aussi nous savons faire le bien . Entrons dans le cimetière  . Vous le voyez le curé Vié en train de gravé avec patience  les différentes inscriptions qui vont intriguer bon nombres de curieux . Nous ne sommes pas seul, nous avons avec nous  les elfes  qui nous montrent la voie. Regarde Mado comme les chants ont changé , ils ont comme tous ceux qui hurlent a force de mal  comprendre , perdu le gout de la mélancolie et peut-êtres celui du désespoir . Gé mon amour , c'est une  étrange  émotion  qui nous submerge  . Nous sommes ici pour déblayer un mystère , et nous voilà  au milieu d'êtres légendaires .  Nous nous trouvons maintenant devant un grand nombre de sommités qui occupe le centre d'une pièce. Ils nous regardent tous sévèrement .Ils sont devant leur siège prêt à ouvrir le débat qui s'annonce houleux .  Soudain l'un d'eux dicta un passage de l'apocalypse de Saint Jean le prédicateur apocalyptique. Nous avons appris que vous étiez à la recherche d'un secret  des plus fabuleux . Nous savons aussi que vous êtes protégé par des forces incommensurables et qu'il est temps de vous faire connaître une partie de la vérité .   Sachez que  le trou du curé existe bel est bien . Plus tard   on l'a appelé  la crypte des ecclésiastiques , puis  la mine oubliée . Ce n'était pas une simple  cavité , mais un immense espace muni de toutes les commodités ,  Pour y accéder il fallait d'abord  se rendre aux environs de la base de la montagne de Bugarach . Là des initiés vous prenaient par la main et vous amenaient devant le grand maitre du prieuré  , pour y passer un certain nombre d'examens spirituels . Pour ces exercices il fallait aussi être PARFAIT . Tous les fidèles présent à ces réunions devaient l'être aussi. Nous chantions quelques fois des mantras ou chants sacrés . Habillés de blanc et encagoulés ,  affublés d'un étrange chapeau de magicien , il fallait être parfait quoi .  Un chemin sous montagne nous faisait parvenir dans cet immense espace faisant partie d'un immense  complexe Géologique comportant une infinité de galeries  , aboutissant toutes dans des espaces que l'on pourrait qualifier de "LOGE DES PARFAITS"  En quelque sorte un LABYRINTHE quoi . C'est peut-être lui le labyrinthe des BAINS de RÈGNES !  Nous en sommes même persuadé puisque nous l'avons emprunté avec nos amis  . KOR oui Mado !  que faisons nous maintenant ?  Je voudrais bien vous ramener chez-vous , mais mes pouvoir ne marchent plus pour le moment. La secte des douze voies ne doit pas être très  loin. Gé , oui Mado ! viens nous allons visiter le site et puis ensuite nous verrons bien. D'accord ma chérie , je te suis. Nous voila marcher en direction du maitre autel  quand tout-à-coup  le sol se mit-à trembler sous nos pieds.  Que ce passe t-il  Gé ? Nous devons être sur un sol volcanique . Une odeur de soufre envahi le labyrinthe , des petites pierres ponce commence à pleuvoir , une fine poussière monta du sol . Vite Mado met toi un tissu devant la bouche ces  poussières sont mortelles , Tu te souvient de la catastrophe de Pompéi  ? Les gens sont mort sur le lieu de leur drame à cause de ces poussières volcaniques. Mais ici nous ne sommes pas à l’extérieur pour recevoir ces émanations ? Mais si regarde autour de toi et surtout en l'air , Ô  quel beau ciel étoilé !!


Mais nous étions il y a un instant , dans les boyaux de la terre du capitaine  Bugarach  . Mado , maintenant c'est de la flotte ou plutôt de l'acide qui nous tombe dessus .  Viens courrons  nous protéger , la bas j’aperçois une battisse. Gé attention ce n'est pas une bâtisse c'est  l'entrée
d'une ...
 
 
                                        Le passage du templier

Les barres des templiers se situe sur le Goundhill  ou Serrat  plazént .  Elles sont visible à la tombée de la nuit . La preuve , cette photo a son négatif  prise en 1967 lors de nos différentes  excursions dans cette région de l'Aude  tout près du village de Règnes les Bains ou aux Bains de Règnes. Mado , oui Gé  , que penses-tu de ces barres  ou passage  secret des templiers du Bezu ?  C'est quand même bizarre  !!  C'est comme cette lumière aveuglante qui se manifeste soudainement tout-à-côté d'un monolithe  immense  à quelque mètres d'une la pierre carrée  connue sous le nom de la pierre du dé. A peu de distance  de celle-ci  une énorme pierre ,avec sur  sa face une croix gravée  signalant l'entrée d'une ancienne mine  ou grotte  que les habitant de la contrée connaissent bien .C'est devant cette entrée qu’apparaît une Lueur  intense éclairant tout  ce passage . Serait-ce le sentier du templier ?  Une photo de cette lueur vous montrera que tous ceci est parfaitement vrai.  la voici ... Elle a été déjà vu sur ce site.

                                                 
Serait-on déjà en présence du Saint-Graal ?

 Gé  !  Oui , ce chemin du templier , nous l'avons déjà aperçu  dans la Bible du vieillard  ? Je sais Mado , Je sais. J'ai beau  regarder autour de moi , je n'arrive pas à me situer . C'est très étrange . En fait je ne comprend pas où je suis exactement . C'est comme si je n'avais plus de mémoire , ou alors l'endroit où je me situe m'est complètement inconnu . Gé !  oui  , je crois que je deviens folle . Je suis folle , je vis au milieu de n'importe quoi. Tout m'apparaît  comme floue , et sans intérêt . Nous nous sommes engagé avec des amis qui ont disparu . Plusieurs fois j'ai essayé de les appeler , il ne répondent plus . Ils sont peut-être mort ou ils ont prit une voie autre que la notre .  Baphomet es-tu là ?  dis nous que tu n'est pas parti , ou que tu ne t'es pas enfui ? Tout-à-coup une voie se fit entendre ! Vous êtes toujours dans le gouffre de la montagne de Bugarach. Vous allez bientôt rencontrer une foule de gens qui vont vous croiser . Elles sont prisent dans un cycle infernal . Ne leur parlez pas ne les regardez pas . Elles errent depuis des années dans ce labyrinthe impitoyable et surtout incompréhensible . Soudain au loin nous voyons arriver en sens inverse un  nombre incalculable , une foule innombrable de gens hagards . Gé! oui Mado, J'ai peur , je crois que cette fois c'est la fin ,personne ne viendra plus nous secourir . Ce que je vois c'est un enfant qui viens vers nous . Ne me regardez pas ,ou alors vous serez entraînez avec nous dans ce monde que même nous, nous ne comprenons pas .  Il est soudainement prit dans  le cycle  épouvantable qui le ramène avec les siens. Gé ! oui Mado  , tu m'entends ? oui chérie je t'entends mais comme si tu étais à cent lieu de moi . Tu deviens de plus en plus floue . Ne reste pas seule et donne moi la main . Nous ne devons à aucun prix nous séparer . le vacarme qui  nous environne est de plus en plus strident , nous  nous tenons par la main . Une rivière qui s'écoule avec un grondement et une vitesse folle nous suit . Gé , regarde il y a des poissons  dans l'eau , non ce ne sont pas des poissons ,mais des hommes poissons , les mêmes que nous pouvions voir dans la Bible du vieillard et qui sont finalement mort dans ce cours d'eau . Gé , j'ai de plus en plus de mal à marcher . Maintenant nous avançons sur un sentier qui longe le torrent impétueux  et puis soudain  en face de nous un autre sentier longe également la rivière . Nous voyons le petit KOR sautillé de joie en nous voyant . Il nous fait des signes comme pour nous dire venez mes amis ici vous serez plus en sécurité . Gé ! oui Mado , regarde bien le gnome en face es-tu sûr que c'est bien le petit KOR ?  Qu'est ce qui te fait dire ça ? Ce sont ses bottes elles sont rouges ,alors que notre ami les avaient vertes. Entre temps le torrent redouble de violence . Il charrie des troncs d'arbres , des sédiments.  Regarde des corps désarticulés en grand nombre flottent , quelques uns sont encore en vie. Mado viens courrons ,nous sommes en danger , si nous restons ici nous allons  certainement périr avec ceux  qui y ont laissé leur vie. Les voila courir un derrière l'autre sur ce sentier glissant . Gé, va moins vite , je suis fatigué moi  . regarde , je vois là-bas au loin  que le passage devient moins sombre, la rivière se calme un peu. Je crois que nous arrivons enfin au bout . Moi je ne crois plus à grand chose, après ce qui nous est arrivé , et les différents travaux qui nous ont été proposé , j'arrive à douter de notre capacité à surmonter tous les obstacles . Mais dis moi Gé !  Où sommes-nous exactement ?  attends je vais demandé à notre ami KOR .  C'est lui qui nous a amené dans les bas-fonds de la montagne du capitaine Bugarach . Pourquoi tu parles de ce Capitaine, hein pourquoi ? Parce qu'une allusion a été promulguée à une certaine époque . Ha bon !  En fait il s'agit d'une époque très reculée où il est question d'une salle circulaire immense d'une hauteur impressionnante.Des rîtes ou cérémonies ont resurgit dans ce lieu où le Paganisme était présent .Cette nécropole se situait bien aux alentours du Pech de Tauze ou de Bugarach qui domine avec son regard sévère toute la contrée. Ces peuples à n'en pas douter , adoraient tout ce qui touchait à la nécromancie. Il arrivât aussi que l'on surprenait des druides ou Prêtres Celtiques en train de boire et de manger dans des crânes humains.  C'est ce que fit certainement l'Abbé Saunière avec sa servante dans le cimetière de son village . La joie de la découverte  mêlé au débordement de sa religion fit de lui un curé plus que réfractaire .  Qui te permet de sortir de telle ânerie ?  C'est un des prêtre de la secte des douze voies, il n'arrête pas de me souffler dans les oreilles des nouveautés qui sont époustouflantes . Mado ! oui, ne serait-ce pas plutôt notre salle circulaire qui servait à des rîtes funéraires ? Gé ! regarde au loin la rivière dévale en chute et commence à s’élargir en forme d'estuaire. Là assis sur leur sièges chacun autour d'une immense table , les  membres de la secte des douze voies nous scrutent . Soudainement une partie de la montagne commence à s'écrouler. Des débris de roches dégringolent et risque à tous moment de s’effondrer sur nous. Viens vite courons , ne restons pas ici. Derrière nous le passage commença à s’effacer . Plus vite Mado , ou nous allons être engloutis . Toute la montagne de Bugarach trembla sur ses fondements . Nous courons dans l'eau maintenant  , les débris nous heurtent  avec force et fracas. Mado encore un effort . Tout-à-coup ils entendirent  une voix forte et très autoritaire ! Où allez-vous ,de toute façon vous ne parviendrez pas à vous sortir de cette situation . Détrompez-vous nous sommes à deux doigts de nous libérer de votre emprise sur nous . Mado ! ce ne sont que des images , hein rien n'est réel oui  mon Gégé , ce ne sont que des images fabriqués par notre cerveau dégénéré . Ils entendirent  ! non ce ne sont pas des images , des images puis la secte des douze voies disparue et la table aussi.  Nous nous retrouvons dans l'estuaire  à nous regarder bêtement et puis un grand rire  sorti de nos gorges enrouées . La peur est passée tout à côté de nous ,mais nous avons tenu bon. Maintenant ils sont assis tout les deux au bord de la rivière de l'Horreur ,les larmes qui coulent à présent sur les joues déferlèrent dans le fleuve en furie. Mado écoute ces quelques mots venant de la rivière de l'horreur.

                                
 

BÂTON EN MAIN. PARCOURANT LE RAZES. 

MIS AU MILIEU DE LA FORET

LA PUISSANCE DE SON ESPRIT

MOUILLE ET LA TÈTE ET LES PIEDS. 

UNE PEUR SOURNOISE S’INSTALLERA. 

AVEC VOIX TREMBLANTE PAR ORDRE ÉMIS.

LA SPLENDEUR DIVINE OU MALIGNE 

 S’ASSIED PRES DE LUI DEVANT LE TOMBEAU MAUDIT

Mado c'est le même papier que lui a lancé  le maitre CEDRIC
dans la crypte des ecclésiastiques.

        Ce tableau est certainement la clé de l'histoire d'un tombeau maudit.

Gégé ! Oui Mado , Ce tombeau ne serait-il pas inséré dans le Cromleck  lui même ? ou ferait-il lui-même parti de ce Cromlech 
dont-on parle depuis le début de l'histoire des trois Ritous ? Mado ! 
ne pourrait-on pas changé le mot tombeau par celui de

crypte des ecclésiastiques ?

Parce qu'en définitive que recherchons nous exactement ? Germaine a posé cette question à Eugène dans la Bible du vieillard ! 
 

Eugène  que recherches-tu en fait ?  Je recherche  le fameux dépôt que tout  le monde espère retrouver. Parce qu'il faudrait  savoir.  De  quoi parle-t-on ? Tu  me dis  un  dépôt,  mais  un dépôt de   quoi ?  Parce que  dans  cette affaire il y aurait « Des papiers  importants,   Des lingots d'or, le Saint Graal, le tombeau du Christ, le trésor des templiers, les révélations de L’église  etc. etc.  ». Ça fait beaucoup pour un seul  trésor. D'accord, d'accord Germaine      mais d'après toi, Quelle chance ont  les chercheurs de retrouver ce   trésor ?  Eugène,  aucune Parce qu'ils ont trop été  influencé  par les publications, les livres, les films, les écrits soit disant Ésotériques  qui polluent la vraie  histoire qui somme toute au départ n'était pas   si  compliquée. Les écrivains, toute la cohorte de publicistes, tournant   comme des mouches Autour de ce sujet. Les chercheurs ont fini par  faire  comme eux, ils ont suivi le mouvement.Conclusion  à force de rechercher l'introuvable, de suivre un lièvre dans des endroits où  il ne va jamais, ainsi qu'un chien poursuivant un gibier  hypothétique  sur une colline encore  plus incertaine, font que bon   nombre de  chercheurs y perdent leur latin. Et bien qu'ils suivent  la seul  voie que  nous  avons choisi. Nous en avons déjà  parlé.

Voila Mado ! Germaine et Eugène eux savaient comment suivre la piste du tableau de Rennes les Bains. Ha oui le fameux Christ au lièvre ainsi que celui du Christ en croix . Tu sais Mado que ces deux tableau se complètent, non seulement il se trouvent dans la même église , mais ils se font face. nous allons essayer de vous les montrer dans toutes leur splendeur.



         
  Rendez-vous sur la partie  9 de la rivière de l'horreur

 


NINOUROB